Les élus réagissent aux propos du juge Bruno Lavielle

"Je pense qu'ils [les responsables politiques en Guyane] défendent maladroitement leur département". La déclaration du président du tribunal de grande instance de Cayenne, Bruno Lavielle, dans les colonnes du quotidien local du 8 août, n'a pas tardé à faire réagir les élus guyanais. Réponse cinglante du président de l’Association des maires après les propos tenus par le magistrat en partance, il en effet est tout juste nommé conseiller à la Cour de cassation. David Riché fustige dans un communiqué un semblant de "leçon coloniale". L’élu rappelle que le bilan négatif de la justice en Guyane est un constat connu et l’objet d’un long combat de la classe politique locale. Et le président de l’association des maires de pointer le devoir de réserve lié au statut de fonctionnaire reprochant le manque d’engagement de ce dernier aux côtés des élus pour obtenir plus de moyens. David Riché conclut sur cette formule : "Il a préféré le silence pendant son séjour et la bruyante lâcheté à son départ".
Bruno Laveille est remplacé à partir du 1er septembre prochain par Patrick Chevrier en provenance du TGI de Narbonne.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live