"Les terres noyées" de Eunice Richards-Pillot, un classique de la littérature guyanaise à savourer

livres
Les Terres Noyées

«Les terres noyées» de Eunice Richards-Pillot vient d’être réédité. C'est un classique de la littérature guyanaise. Ce roman historique est sorti en 2006. Il a reçu la même année, le Prix du Roman historique. 

Les Terres Noyées

Ce roman est une perle, un classique. C’est le genre de livre que l’on se passe de main en main entre initiés. "Les terres noyées" d’Eunice Richards-Pillot paru aux éditions Ibis Rouge, vient d’être réédité. Il a été publié en 2006, et s’est longtemps imposé en tête des ventes des libraires en Guyane. Le prix du Roman historique lui a même été décerné.  En rupture de stock, il est à nouveau disponible chez les libraires. 

Une intrigue bien ficelée

L’histoire se déroule en 1785 à la veille de la première abolition. L’auteur raconte la vie d’une habitation au temps de l’esclavage. Elle est gérée par deux frères, deux nobles désargentés, à la personnalité complètement opposée. L’un Alexandre est un idéaliste aux sentiments purs, l’autre Charles est cartésien, convaincu de sa supériorité. Sur leurs terres, vivent et travaillent également des esclaves. Alexandre se rapproche de l’une d’entre elles Marcelle, mère d’un enfant étrange, revenu de la mort, Théo.

Un roman à savourer

Les deux frères découvrent la Guyane, et ne sont absolument pas prêts à la vie qui les attend. Pour sauver leurs terres ils devront apprendre à vivre ensemble dans un milieu hostile. Ils vont fréquenter la haute société, arpenter les rues de la capitale, apprendre les codes et les usages des colons mais aussi des esclaves. Le lecteur s’imprègne très vite de l’atmosphère des lieux, et de l’époque. La prouesse de l'auteur est d'arriver à mettre de l'image sur des mots. Le lecteur n'a qu'à fermer les yeux. 

Des personnages historiques

Samuel Joseph Guisan
Samuel Joseph Guisan ingénieur hydraulique ©DR

L’histoire est émaillée de personnages qui ont réellement existé. L'habitation des deux héros, notamment est voisine de celle d’un certain Guisan. Samuel Joseph Guisan a réellement existé. Il était ingénieur hydraulique. Il a fondé une colonie de cinq cents personnes dans la zone Kaw-Approuague. Grâce à ses travaux de dessèchement et d'aménagement des sols, l'agriculture et l'élevage ont connu un véritable essor en Guyane. Charles et Alexandre font partie de cette colonie. Le lecteur vit avec eux les travaux de dessèchement, et comprend leurs espoirs, souvent déçus, d'apprivoiser une terre hostile. 

Une grande fresque

Les Terres Noyées

Amour, passion, intrigues, espoir, foi, les personnages du roman nous entraînent dans une fresque historique admirablement bien restituée. Le lecteur est tenu en haleine. L’écriture est fine, délicate mais en même temps réaliste. Il y a un vrai souci du détail. Les descriptions donnent corps aux personnages, aux lieux, à l’époque coloniale. Le livre est vivant. Le lecteur vit l’histoire par procuration, éprouve des sentiments, s'attache et se fond dans l'histoire. L’auteur Eunice Richards-Pillot d’origine guyanaise est médecin et vit aujourd’hui dans le Sud-Ouest de la France.

"Les terres noyées" d’Eunice Richards Pillot paru aux Editions Ibis rouge

►Retrouvez la version vidéo :

La rubrique littéraire : " les terres noyées "