Les transporteurs poursuivent leur mobilisation ce jeudi

transports
La grève se poursuit à la Crique Fouilée
La grève se poursuit à la Crique Fouilée ©Benoit Thérèze - stagiaire
Les transporteurs manifestent au rond-point de la Crique Fouillée pour le troisième jour consécutif. Une mobilisation qui se poursuit dans l’attente d’une nouvelle réunion à la préfecture, ce 11 août à 16 heures.
Certains transporteurs n’ont pas quitté les lieux depuis mardi matin. Ils ont passé la nuit dans leur bus ou leur camion. Ce jeudi matin, tout comme hier, ils ne bloquent plus la circulation, mais leurs véhicules stationnés en double file ralentissent le trafic.
Hier matin, vers 11 heures, quelques automobilistes s’agaçaient tout de même. Désemparée, une dame s’arrête devant les manifestants. « Comment je fais pour aller vers Kourou ? », dit-elle. Les transporteurs lui indiquent qu’elle doit faire le tour du rond-point et que la route n’est pas bloquée.
Malgré tout, des files de voitures se créent par moment à l’abord du rond-point. « J’ai mis de longues minutes pour faire seulement cent mètres», dit un automobiliste mécontent.

La circulation est pourtant fluide depuis mardi après-midi assure Carine Sinaï-Bossou, secrétaire du syndicat des transports en commun de Guyane. « On a totalement ouvert le trafic depuis hier à partir de 13 heures », souligne-t-elle. « Il y a effectivement eu un grand embouteillage ce matin causé par un accident. A ce moment, on a poussé nos véhicules pour que la circulation s’améliore, mais aussi pour faciliter le passage des secours », raconte Carine Sinaï-Bossou.

Nouveau rendez-vous ce jeudi à la préfecture

Mardi après-midi, les syndicats ont été reçus à la préfecture. Au cours de cette réunion, les transporteurs ont eu la confirmation qu’une commission des prix et de la concurrence, qui se trouve en Martinique, allait venir pour étudier les prix. L’enquête devrait durer trois mois environ. « Nous avons donc demandé que le prix pratiqué avant l’augmentation soit maintenu. Si nous acceptons les 200 € et que la commission dit que le prix n’est pas justifié, on ne nous remboursera pas », explique-t-elle. Les transporteurs seront de nouveau reçus à la préfecture, ce jeudi, pour faire un nouveau point sur le conflit, mais aussi sur les différentes propositions abordées mardi.

Depuis le début de la mobilisation au rond-point de la Crique fouillée, une quinzaine de transporteurs sont présents en permanence. Sous les tentes installées au bord du rond-point l'ambiance est calme et paisible. Des tables, des chaises, un barbecue, et une grande glacière avec des boissons fraîches sont à la disposition des manifestants : ils sont équipés pour passer de nombreuses heures, voire des jours, au rond-point de la Crique Fouillée.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live