publicité

Limitation à 80 km/h : Opération de prévention sur la Matourienne

Ce jeudi 12 juillet 2018, les forces de l'ordre ainsi que des agents de la préfecture se sont mobilisés pour une opération de prévention sur la Matourienne. De quoi rafraîchir la mémoire des automobilistes sur la nouvelle réforme des 80 km/h qui est entrée en vigueur le 1er juillet dernier.

Les forces de l'ordre procédant à des contrôles routiers © Charly Torres
© Charly Torres Les forces de l'ordre procédant à des contrôles routiers
  • Swann Vincent-Romney (Stagiaire) - Charly Torres
  • Publié le , mis à jour le
Rafraîchir la mémoire des automobilistes et faire passer le message de prévention, c'était l'objet de cette opération menée conjointement par les forces de l'ordre et la cellule sécurité routière de la préfecture ce jeudi 12 juillet 2018 sur la Matourienne. En effet, sur cet axe, la vitesse est limitée à 80 km/h au lieu de 90 km/h depuis le 1er juillet dernier à l'instar de la quasi-totalité des routes nationales. Entre 15 heures et 17 heures, le dispositif a été amené à constater que cette nouvelle limitation peine à germer dans l'esprit des automobilistes guyanais :

J'avais complètement oublié. J'ai un excès de vitesse estimé à 92 km/h. Pourtant, mon fils qui était avec moi m'avait prévenu que la limitation de vitesse avait changé... - Un automobiliste


Certains usagers de la Matourienne ont également fait part de leur incompréhension aux force de l'ordre quant à la nouvelle réglementation de vitesse, surtout sur de longs trajets :

Quand on sait qu'on doit faire des kilomètres de route pour aller à Saint-Laurent par exemple, je trouve que la limitation de vitesse n'est pas logique quoi. - Un automobiliste


La prévention avant la répression


La journée d'hier était placée sous l'égide de la prévention, pas de sanctions en vue donc pour les automobilistes épinglés (sauf excès grave). Les contrevenants potentiels ont reçu un rappel à la loi et se sont vu remettre un flyer sur lequel est expliqué les tenants et les aboutissants de la nouvelle réforme à 80 km/h pour contribuer à la sensibilisation des usagers. La chef de la cellule sécurité routière de la préfecture, Ghislaine Dondon, a expliqué comprendre la frustration des usagers mais a insisté sur l'importance d'une telle mesure :

Nous comprenons tout à fait les automobilistes, surtout pour les routes de Guyane qui sont très monotones. Après deux ans de mise en service de cette mesure, une évaluation objective de cette dernière sera effectuée et le Gouvernement pour savoir si la limitation de vitesse à 80 km/h sera conservée où non.
 


Prudence sur les routes.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play