publicité

Des livres pour tous les goûts

Que faut -il emporter dans sa valise en dehors de ses effets, quand on part en vacances? Des livres par exemple. Au fil des week-ends à venir, la 1ère vous propose des ouvrages qui ont comme dénominateur commun d'avoir été écrits par des auteurs de Guyane. Voici les trois premiers.

© CL
© CL
  • Par Catherine Lama
  • Publié le

Brésil Vanille ou la saveur de la vie

Cet ouvrage a aussi été édité en portugais au Brésil par les éditions Pontés sous le titre Pastel de Belém. Il s'agit du dernier livre de Catherine Le Pelletier.
Une  histoire d'amour au Brésil, un sujet universel dans lequel l'auteur raconte la lente et longue descente aux enfers de son héroïne Luciana sous l'emprise malfaisante de l'homme qu'elle aime. L'auteur a précisé à la journaliste Marie-Claude Thébia, son sujet : 

"Le harcèlement et l’emprise sont  des  thèmes que l’on le retrouve  partout  aujourd’hui dans les relations de couple, au  travail , avec ses  proches. Cela peut concerner tout le monde et en amour c’est encore  plus présent. J’ai voulu décrire une situation qui peut être considérée  comme générique. Lorsqu’une femme est sous emprise, il lui faut  beaucoup de temps et d’énergie pour en sortir et se retrouver. Cela peut prendre des années malgré toute sa bonne volonté. »

Voilà un livre qui pourrait bien combler vos envies de lecture.
 

La nuit, je mens

L'amour, il en est aussi question dans le premier roman de Cathy Galliègue  : La nuit, je mens. Un amour dévastateur qui emporte l'héroïne Mathilde dans une spirale infernale aux confins de la folie. Chapitre après chapitre, elle nous conduit dans la bulle de détresse, d'auto destruction de cette femme amoureuse. Cathy Galliègue jongle avec les mots. Elle sait y faire et chaque mot est une image, douce ou forte, joyeuse ou mortifère.
L'amour fou, l'amour vache, l'amour absolu vous subjugue, l'histoire de Mathilde devrait vous happer :

"En me relisant, je retrouvais toutes les sensations de sa présence. je les espérais encore. J'avais écrit mon absurde réalité, celle qui ne m'avait pas encore envoyée gentiment entre deux électrochocs. Devenir un mouton discipliné et brouter, un filet de bave s'échappant de ma bouche inerte, le gazon des fous. Voilà ce qui m'attendait si je m'échappais encore de l'enclos."

 

Murmures à la jeunesse

Il n'est pas facile de lire l'ex Garde des Sceaux, Christiane Taubira mais pourquoi ne pas tenter de le faire durant les vacances. Son court essai Murmures à la jeunesse est paru en 2016 au moment de la discussion sur la déchéance de nationalité à l'assemblée nationale. Un projet de texte contre lequel elle s'est élevée et qui a conduit à sa démission du gouvernement. Un projet qui sera finalement abandonné.
L'époque torturée et sensible que nous vivons nous amène à nous interroger sur le sens de nos actions, Christiane Taubira se questionne et apporte ses réponses au fracas du monde :

"Attentats, lutte antiterroriste, état d'urgence... comment dans ce contexte, préserver les valeurs qui sont le socle de la République?
Déchéance de la nationalité : peut-être est-ce faire trop de bruit pour peu de chose? Peut-être serait-il plus raisonnable de laisser passer?
Je ne suis sûre de rien, sauf de ne jamais trouver la paix si je m'avisais de bâillonner ma conscience."


  1 531 033 262

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play