publicité

Les lycéens du lycée Damas se battent pour qu'une jeune élève handicapée puisse avoir des conditions de scolarisation adaptées à son handicap

Ambiance tendue devant le lycée Damas de Rémire-Montjoly. Une centaine d'élèves sont mobilisés devant l'établissement avec "Trop Violans" et l'association OKO de Macouria. Une manifestation en soutien à Lyana Garros, une jeune handicapée, dont les conditions de scolarisation sont à revoir. 

 

Lyana Garros entourée de ses camarades lycéens © MM Ponet
© MM Ponet Lyana Garros entourée de ses camarades lycéens
  • Myriam Ponnet/ Catherine Boutet/Marie Claude Thébia
  • Publié le
Lyana Garros ne s'attendait sans doute pas à une telle effervescence autour de ses difficultés. Les lycéens du lycée Léon Gontran Damas ont décidé de se mobiliser, pour exiger une réelle prise en charge de cette jeune fille handicapée, au sein de l'établissement. L'ambiance était tendue ce lundi car la direction a fait intervenir les gendarmes vers 11h se plaignant de nuisances sonores.


Tous pour Lyana !

Une centaine d'élèves se sont mobilisés, accompagnés des associations "Trop Violans" et d'aide aux personnes handicapées de Macouria, scandant des slogans en faveur de la jeune fille et portant des T shirts siglés.
Une mobilisation en soutien à Lyana une jeune fille en situation de handicap : l'adolescente ne bénéficie plus du dispositif prévu pour suivre une scolarité normale.  Elle doit normalement avoir deux accompagnants, mais aujourd'hui il n'y en a plus qu'un, l'autre étant en congé maladie. Lyana doit par ailleurs faire face au quotidien, à des infrastructures inadaptées. Les élèves ont voulu se montrer solidaires du sort réservé actuellement à Lyana. 


Lyana Garros, une jeune fille déterminée

Lyana Garros, vous la connaissez. De nombreux reportages ont été réalisés afin d'évoquer sa situation hors norme. Handicapée, elle tente d'avoir une vie normale malgré ses difficultés. ​​​​Tétraplégique, elle est en première littéraire au lycée Léon Gontran Damas. Chaque jour elle quitte Soula à Macouria pour se rendre au lycée à Rémire. Deux heures de trajet. 
Seulement elle a besoin d'une assistance permanente. Elle a une accompagnante qui prend les notes en cours à sa place. Une autre aide, en principe doit lui donner à manger et l'emmener aux toilettes. C'est cette dernière, qui fait aujourd'hui défaut. Une AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap)
Lyana Garros est déterminée. Elle a d'excellents résultats scolaires et entend continuer à aller au lycée. Elle demande simplement une scolarité normale. Une réunion a eu lieu avec la direction du lycée. Les solutions proposées ne conviennent pas à la lycéenne.
Lyana Garros poursuit son combat
De son côté la direction du lycée se réfère aux mesures prises par le rectorat. Pour l'heure, les discussions sont en attente. Une nouvelle mobilisation est prévue ce mardi 6 novembre.
Aller au lycée fait partie des objectifs de Lyana. Elle veut avoir, une vie comme tous les autres jeunes de son âge. Et plus tard...dans quelques années, elle voudrait être juriste pour avoir les moyens d'aider les personnes isolées.  
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play