publicité

Macouria : La détresse d'une propriétaire confrontée à des malfaçons

Elle habite Macouria depuis peu de temps. Aurélie Madère est propriétaire d'une maison de type F4 à la résidence du Bois d'Opale. Elle y a emménagé au mois de janvier mais ne rencontre que des difficultés dues à des malfaçons.

Aurélie Madère, propriétaire © guyane la 1ère
© guyane la 1ère Aurélie Madère, propriétaire
  • Jocelyne Helgoualch
  • Publié le
Le lotissement Bois d'Opale est nouveau. Aurélie Madère a investi dans une villa de trois chambres pour un coût de 189 000 euros.
Cette mère de famille a déchanté à la remise des clés au mois de décembre dernier. Une visite qui tourne court. Alors que la nouvelle propriétaire fait l'état des lieux, elle découvre de nombreuses anomalies.
Elle emménage néanmoins et depuis va de déconvenue en déconvenue. Elle ne peut investir véritablement les pièces. L'eau suinte des murs, du sol. Les moisissures sont nombreuses et tâchent le bas des cloisons. A l'extérieur, un filet d'eau coule en permanence le long de la maison. Dans sa chambre que la propriétaire n'occupe toujours pas, il n'y a pas d'électricité.

Un opérateur, le groupe Octopussy qui se défend


Le président du groupe Octopussy, l'opérateur, Olivier Bernard se défend : il n'a pas pu rentrer dans la maison pour constater l'état des lieux et a un avis sur la question des infiltrations. Elles seraient causées par le remblai en latérite ajouté par la propriétaire.
Dans le quartier du Bois d'opale, la mauvaise publicité faite par la situation d'Aurélie Madère, inquiète le voisinage. Un acheteur qui attend la construction de sa maison s'interroge.
Le groupe Octopussy est installé en Guyane depuis 2006 et selon son dirigeant, sur les 700 maisons déjà construites, il n'y a eu aucun souci.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play