guyane
info locale

Mana : opération militaire "Fer de lance"...un exercice grandeur nature d'évacuation de ressortissants français en zone de guerre

sécurité
Opération fer de lance
©MMPonnet
Pendant trois jours, un exercice grandeur nature d’évacuation de ressortissants avait lieu dans l’ouest.
Près de 200 militaires y participaient. Un type de mission à laquelle le régiment peut être appelé, d’où l’importance de valider les procédures et les savoirs-faire.
Pendant trois jours, un exercice grandeur nature d’évacuation de ressortissants avait lieu dans l’ouest. Près de 200 militaires participaient à cet entraînement. Les rôles des ressortissants étaient tenus par des réservistes mais aussi par les élèves du collège Paule Berthelot, un établissement partenaire du 9 eme RIMA. Un type de mission à laquelle le régiment peut être appelé, d’où l’importance de valider les
procédures et les savoirs faire.


Une zone en guerre

Opération fer de lance
©MMPonnet
L'avion des Forces Armées françaises se pose enfin sur la piste de l’aérodrome de "Sinnamaland". 
200 militaires sont déployés afin d’exfiltrer une centaine de ressortissants européens de ce territoire où des guerres civiles font rage. Pendant ce temps, au poste de commandement, les autorités suivent les opérations de déploiement. "Sinnamaland" est dorénavant divisé en deux états : "Kawland", partenaire de l'Union Européenne sous un régime démocratique, et "Dekou Dekou" un régime totalitaire.


Ceci n'est qu'un exercice

Opération fer de lance
©MMPonnet
Tout ce récit est bien sûr fictif. Il s’agit d’un exercice d’entraînement grandeur nature d’évacuation de ressortissants. Les militaires du 9 eme régime d'infanterie de marine, vont devoir exfiltrer une centaine de civils.
Première étape : entrer sur le territoire. Toutes les voies sont exploitées : aériennes, terrestres et maritimes. Une bonne coordination est donc de rigueur.
Lieutenant-Colonel Roure commande le 9 eme régiment d'infanterie de marine :

"La complexité d'une telle manoeuvre c'est la coordination entre les Forces armées et les autorités sur place."

 

Regrouper les civils

Opération fer de lance
©MMPonnet
Il faut ensuite rejoindre les différents points de regroupement, où se trouvent déjà les civils qui attendent. Parmi eux : 80 enfants. Ils sont tous scolarisés au collége Berthelot de Javouhey.
Un rôle que les jeunes tiennent avec beaucoup de serieux et de rigueur. Il faut dire qu'ils sont habitués à la vie militaire.
Lieutenant-Colonel Thomas chef des opérations du 9 eme RIMA précise : 

"C'est une classe défense. Nous avons eu à plusieurs reprises des échanges avec eux. Nous les initions aux problématiques de la défense".

 

Des entraînements en situation 

Opération fer de lance
©MMPonnet
Les ressortissants sont escortés par camion militaire jusqu’au point d’évacuation situé sur le stade de Mana. Ils sont accueillis et pris en charge jusqu’à leur transfert hors du territoire. Des entraînements importants pour ces militaires qui peuvent être appelés pour accomplir une telle mission dans d'autres pays.
Le Général Didier Looten commandant des Forces Armées de Guyane explique : 

"Dans le cadre de telles missions, nous avons une capacité d'intervention humanitaire de sauvetage des populations du Mexique au Brésil". 


En Guyane, Le 9 eme RIMA intervient en appui logistique sur les opérations d'orpaillage clandestin. Les militaires étaient aussi intervenus lors de l’assistance à la population après le passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin.
Publicité