Manoelzinho condamné une troisième fois pour meurtre

justice
Manoelzinho
Manoel Moura Ferreira, alias «Manoelzihno» lors de son arrestation à Macapa ©Guyane1ère
Manoel Moura Ferreira dit « Manoelzinho » a été condamné ce mardi 15 mars à 20 ans de réclusion par la Cour d’assises de Cayenne, avec un complice. Les deux hommes sont on le rappelle, impliqués dans le meurtre de deux gendarmes, en juin 2012 à Dorlin.

Manoelzinho comparaissait avec Ronaldo Silva Lima alias « Brabo », détenu comme lui au Brésil. Les deux hommes ont été arrêtés à Macapa en 2012 et sont depuis en détention provisoire, dans l’attente de leur procès devant la justice Brésilienne. Ce mardi, les deux hommes ont été reconnus coupables des meurtres de deux ressortissants brésiliens en 2012. Les faits se sont produits à Dorlin, sur la commune de Maripasoula, à une période où la bande dirigée par Manoelzinho faisait régner la terreur sur la région, notamment grâce à un armement lourd.

3 condamnations pour meurtre en 3 mois


C’est la 3ème condamnation par défaut prononcée par la justice française pour l’ancien chef de bande de Dorlin. En janvier dernier, il a écopé de 20 ans de prison pour le meurtre d’une prostituée en 2011 à Saint Elie, puis à une peine de réclusion à perpétuité pour un double meurtre en bande organisée, toujours à Dorlin, et toujours en 2012. Et d’autres procès vont suivre, pour Manoelzinho et ses complices. Au Brésil mais aussi à Fort de France, en Martinique, dont le dossier principal, les meurtres des deux militaires français en juin 2012 à Dorlin. 

Un procès « par défaut »


Les deux accusés ont été jugés « par défaut » par la Cour d’assises … C'est-à-dire qu’ils n’étaient pas là. Dans ce cas, la Cour est réduite aux 3 magistrats professionnels ; il n’y a pas de juré. Après la lecture de l’ordonnance de mise en accusation, l’avocat général requiert une peine, puis les magistrats délibèrent dans la foulée. Si jamais les accusés condamnés sont ensuite arrêtés en France, ils sont rejugés, devant un jury complet.