Une marche contre l’insécurité à Kourou

violence
Une marche contre l'insécurité à Kourou
©Isabel Lerouge
A l’appel de Trop Violáns, une centaine de manifestants ont défilé dans les rues de Kourou ce 25 juillet. L’objectif : dénoncer l’insécurité dans la cité spatiale et apporter leur soutien au jeune homme, accusé d’avoir battu des individus soupçonnés de vol dans sa propriété.
Les cris de colère des manifestants ont résonné dans les rues de Kourou. Certains sont venus de Cayenne et de Sinnamary pour apporter leur soutien à la cause. 
 

« Il y a des semblants de promesse qui sont faits chaque année. Il y a même eu des promesses de commissariat. On n'a rien vu venir. […] La sécurité n’est pas assurée à Kourou ou du moins elle est assurée pour une certaine catégorie de population. Il faudrait qu’elle soit assurée pour tous.»

Loïc


Il y a quelques jours Kourou grondait suite à la garde de à vue de Véra Zulémaro, un sapeur-pompier volontaire accusé d’avoir battu deux individus soupçonnés de vol dans sa propriété. Il est aujourd’hui inculpé pour violence aggravée et séquestration. Les leaders de Trop Violáns et la famille ont demandé, par écrit, une audience auprès du maire, François Ringuet.
 

« Qu’il vienne déjà chez ma mère pour voir ce qui se passe. Peu importe le bord politique, peu importe qui a fait quoi. J’aurais voulu qu’il soit sur place car il est censé être à proximité de la population.  »

Xro ZULEMARO, frère de Vera ZULEMARO

 
Marche contre l'insécurité à Kourou
Une centaine de personnes dans le cortège ©Isabel Lerouge
Partie de la gendarmerie, le cortège a traversé la ville jusqu’aux marches de la mairie. Une mairie aux grilles fermées et au maire absent. Seul sur place, un élu a transmis une proposition de François Ringuet : recevoir les porte-parole de Trop Violáns et la famille Zulemaro lundi.
 

« On va parler lundi au premier magistrat de la commune de Kourou. Sur la base de cette posture là qu’il nous explique […] c’est la parole du délinquant qui a plus de poids que la parole d’un honnête citoyen. »

Yvane GOUA, porte-parole de Trop Violáns

 
Devant la mairie de Kourou, Yvane Goua
Yvane Goua, porte parole de Trop Violans et Patrick Fau, élu en charge de la communication et porte-parole de la municipalité de Kourou ©Isabel Lerouge

Le porte-parole du maire se dit satisfait de l’échange.

« De nombreuses personnes sont été cambriolées et même si la délinquance est en très forte baisse sur Kourou, elle existe et évidement qu’on comprend ce mouvement de personnes tout à fait légitime.»  

Patrick FAU, élu en charge de la communication et porte-parole de la municipalité


Seul un moment de tension entre des jeunes et les gendarmes stationnés dans leur véhicule est à déplorer. Un instant de tension vite apaisé. Les derniers manifestants se sont dispersés vers 13h.
Trop Violáns donne rendez-vous aux Kourouciens lundi à 17h devant la mairie de Kourou. Par ailleurs, l’association appelle à un rassemblement mardi matin devant le tribunal de Cayenne en soutien à Véra Zulémaro qui comparaîtra pour la première fois.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live