Mariette Bernude, figure de l’Education Nationale inhumée à Cayenne ce 25 juillet

société
Mariette Bernude ancienne directrice de l'école émentaire de Zéphyr à Cayenne
Mariette Bernude ancienne directrice de l'école émentaire de Zéphyr à Cayenne ©Famille Bernude
C’est une grande dame de l’Education nationale qui a tiré sa révérence le 20 juillet, à l’âge de 91 ans. Mariette Bernude a construit une carrière prolifique et engagée durant 48 années passées principalement au service de l’instruction des enfants de Guyane. Elle sera inhumée aujourd'hui au cimetière de Cayenne.

Modèle et tutrice pour de nombreux enseignants de Guyane, Mariette Bernude considérée comme un véritable pilier de l’Education nationale, s’est éteinte à 91 ans.

Mariette Bernude à la retraite à son domicile
Mariette Bernude à la retraite à son domicile ©Famille Bernude

L’école du quartier de Zéphyr à Cayenne dont elle a longtemps été la directrice porte son nom. Une reconnaissance attribuée de son vivant pour son parcours riche et engagé au service de l’instruction de la jeunesse guyanaise qui lui a valu de multiples décorations.

L'école de Zéphir devenue Ecoles élémentaire Mariette Bernude
L'école de Zéphir devenue Ecoles élémentaire Mariette Bernude ©Famille Bernude

Mariette Bernude a confié quelques-uns de ses souvenirs dans un livret écrit pour sa famille. On découvre sa jeunesse choyée au sein d'une fratrie de 5 enfants dans le Cayenne des années 30, 40 au siècle dernier. Sa mère venue de la Martinique était une excellente couturière se procurant ainsi les revenus nécessaires à l'entretien de sa famille.
Mariette Bernude a commencé sa scolarité à 2 ans, obtenu son certificat d'études primaires à 13 ans et  intégré ensuite l'externat Saint-Joseph où elle passera son brevet élémentaire à 17 ans.

Une carrière dans l'enseignement public démarré à Iracoubo

 Après un premier contrat dans cette école privée, elle a débuté sa carrière dans l'enseignement public à Iracoubo. Elle s'y est mariée, et a eu deux enfants, Yolaine et Claude Charlotte. Ces quarantes cinq années de carrière l'ont amené à Saint-Laurent puis à Cayenne à l'actuelle école Samuel Chambaud surnommé à l'époque "Ti koleg".

Ensuite elle ira à l'école René Barthélémi dite Banlieue Sud des filles car la mixité des classes n'existait pas encore. A cette époque, elle y a travaillé avec la directrice Lise Ophion, les maitresses Eliette Danglades, Thérèse Zulémaro et Eugénie Cléry. Elle a ainsi peaufiné ses connaissances pédagogiques tout en maintenant ses élèves avec  "une main de fer dans un gant de velours".

Très investie dans sa tâche, elle a donné aussi des cours de soutien. Après 13 années passées dans ce quartier populaire, elle a obtenu en 1967, la direction de l'école de Zéphir nouvellement créée. Elle  passera 23 années à Zéphyr jusqu'à son départ à la retraite.

Elle vivra tous les changements, l'agrandissement de l'établissement comme l'avènement de la mixité en 1976. 
Mariette Bernude a encadré, pendant cette période très prolifique et heureuse, de nombreux professeurs des écoles devenus, eux aussi, des chefs d'établissements.

La directrice Mariette Bernude au centre entourée des professeurs des écoles de son établissement l'école de Zéphir à l'époque
La directrice Mariette Bernude au centre entourée des professeurs des écoles de son établissement l'école de Zéphir à l'époque ©Famille Bernude

Durant toutes ces années, madame la directrice a continué d'oeuvrer à la fois sur le plan pédagogique et dans les associations. Elle est partie à la retraite en 1997, "à pas feutrés dit-elle, j'ai dit adieu à cette école qui avait représenté toute ma vie".

Mariette Bernude, parmi toutes les distinction reçues, était officier de l'ordre des Palmes académiques.