publicité

Matoury : un agriculteur espère rouvrir sa ferme pédagogique

La ferme Tolassy va-t-elle redevenir l'unes des rares fermes pédagogiques  de Guyane ? Après avoir fait pousser des arbres fruitiers et élevé des atipas, il veut désormais recevoir des écoliers. Avec l'implantation et l'implication d'une usine EDF aux abords de son terrain, l'espoir renait. 

© DR
© DR
  • Laurent Marot/ MCT
  • Publié le
Chaque jour ou presque, Patrick Tolassy se rend sur son terrain, au bord de la route du Larivot, à Matoury, une parcelle de 5 hectares. Agé de 55 ans, Patrick est agriculteur de formation. A partir de 1993, il a mis en valeur son terrain, avec de nombreuses réalisations.

 "J'avais trois grands bassins, un pour l'élevage d'atipas, un autre pour les canards et un enfin pour les pakous. J'avais aussi une palmeraie ou j'avais planté des wassaïs, et un verger avec une bananeraie et des arbres fruitiers"

 

Un univers qui s'effondre

Dans les années 90, Patrick recevait ici des scolaires, une ferme pédagogique, pour faire découvrir l’agriculture aux jeunes guyanais mais des contraintes administratives ont eu raison de son exploitation au début des années 2000.

"Un beau jour j'ai eu la visite, de la DIREN, la mairie etc... Ils m'ont dit que mon terrain représentait un danger. C'était après la catastrophe de Cabassou. Ils l'ont classé inconstructible".

 

Traversée du désert 

Fini la ferme pédagogique. Puis en 2006, Patrick est déclaré inapte pour l’agriculture après un accident de la route. Il devient fonctionnaire à Paris puis à la Collectivité Territoriale de Guyane. Il espère aujourd’hui relancer son projet avec l’appui d’EDF, qui doit construire près de son terrain l’usine thermique du Larivot.

"L'idée est de mettre en place un parcours de découverte sur le site qui sera un prolongement d'un parcours dans la mangrove élaboré par EDF. Ce sera un sentier dédié à l'environnement". 


Agriculteur contrarié dans sa vocation, Patrick compte toujours partager sa passion de la nature guyanaise avec les jeunes. Il a déjà nettoyé une partie des sentiers pédagogiques pour les emmener sur le mont petit Matoury. 

Le reportage de Guyane la 1ère : 
 

1 534 774 977

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play