Météo : de fortes pluies et orages sont attendus jusqu'à la fin de la semaine, un record historique de pluviométrie a été constaté par les prévisionnistes

intempéries
L'épicerie de Camopi accessible par pirogue
L'épicerie de Camopi accessible par pirogue ©Pierre Trefoux
La Guyane toujours placée en vigilance jaune, en clair des fortes pluies et orages sont prévus aujourd’hui. Des inondations ont été constatées entre Macouria et Kourou. Le mauvais temps va durer jusqu’à la fin de la semaine.
 
La Guyane toujours placée  en vigilance jaune, en clair des fortes pluies et orages sont prévus aujourd’hui. Des inondations ont été constatées entre Macouria et Kourou. Le mauvais temps va durer jusqu’à la fin de la semaine. La route entre Macouria et Kourou est coupée en deux annonce la préfecture.blockquote class="twitter-tweet">

[#Important] ⚠️ 🌧️
Des Inondations ont été constatées sur la RN1 entre #Macouria et #Kourou au niveau de la Césarée.

🚧 La route est actuellement coupée dans les deux sens. Les services de l'État sont mobilisés afin d'étudier la situation et de sécuriser la zone.

— Préfet de la région Guyane (@Prefet973) May 5, 2020


Vigilance jaune

Un mauvais temps prévu jusqu’à la fin de la semaine. Le niveau de vigilance en cours est Jaune fortes pluies et orages, 2eme échelon sur une échelle qui en comprend 4.
"...le temps reste pluvieux et instable ce matin sur la côte et dans l'intérieur au sud d'un axe reliant Kourou à  Apatou. Plus au nord de Sinnamary vers Mana et Saint Laurent, les pluies sont nettement moins fréquentes..."
La situation est particulièrement grave sur le littoral et dans les communes de l’intérieur. Plus de 100 millimètres d’eau sont tombés en moins de 24 heures sur un territoire qui n’avait pas connu un tel déluge en plus de 20 ans. Parmi les communes les plus touchées entre le 17 avril et le 3 mai : Matoury, Saint-Laurent du Maroni ou encore Kourou.
En 2019, pour la même période, les précipitations oscillaient entre 90 et 153 millimètres d’eau seulement. Une différence énorme de pluviométrie qui risque de perdurer. A Météo France, les prévisionnistes parlent même d’une dégradation du climat dans les prochains jours.
Philippe Aliaga prévisionniste :

"Les scénarios dont on dispose sont alarmants. En un week-end est tombé l’équivalent de dix jours de pluie. Nous craignons un cumul important ce mercredi et ce jeudi où les prévisions sont maximales".


En vigilance jaune depuis samedi, les averses vont se poursuivre avec des intensités différentes jusqu’à la fin du mois de juillet. Il faudra renouveler d’attention sur les routes.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live