Meurtre de Patrice Clet : un troisième homme placé en détention provisoire

justice
Patrice Clet
Patrice Clet ©Guyane1ere
Recherché par la police, un troisième homme soupçonné d’être impliqué dans la mort de Patrice Clet a été interpellé, lundi 24 avril. Il a été placé en détention provisoire ce mardi. En novembre, le conseiller général de Sinnamary avait été tué à son domicile d’une balle dans la tête.
L’information a été confirmée par le procureur de la République, Eric Vaillant, lundi 24 avril. Activement recherché par la police, un troisième homme soupçonné d’être impliqué dans la mort de Patrice Clet a été interpellé et placé en garde à vue. Ce mardi soir, il a été placé en détention provisoire.

Le chauffeur du véhicule

Agé de 25 ans et né à Cayenne, le jeune homme a demandé un délai pour préparer sa défense devant le juge des libertés et de la détention. Il era entendu ce vendredi. En attendant, il a été conduit au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly. Selon le parquet, il serait le chauffeur du véhicule ayant servi à commettre le cambriolage.

Deux hommes déjà en détention provisoire

Dans cette affaire, deux hommes de 20 et 23 ans, dont le tireur présumé, sont déjà en détention provisoire depuis la mi-mars. Selon le juge des libertés, l’objectif était "d’empêcher toute concertation, pression, représailles, mais aussi une éventuelle fuite". Les deux hommes ont en effet des attaches au Guyana. 

Une quatrième personne est toujours recherchée dans cette affaire. Patrice Clet, ancien conseiller général de Sinnamary, a été tué à son domicile d’une balle dans la tête lors d’un cambriolage le 8 novembre 2016 à Rémire –Monjoly. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live