guyane
info locale

Michaelle Ngo Yam Ngan est la nouvelle directrice du Conservatoire de musique de danse et de Théâtre

musique
Michaëlle Ngo Yamb Ngan
La nouvelle directrice du Conservatoire de l'ENMED, Michaëlle Ngo Yamb Ngan ©Catherine Boutet
Michaelle Ngo Yam Ngan vient d'être nommée à la direction du Conservatoire de musique, de danse et de Théâtre. Une belle promotion pour cette professeure de musique qui a entamé sa carrière professionnelle au début des années 2000.
Michaelle Ngo Yamb Ngan, nous l'annoncions il y a quelques semaines, est la nouvelle directrice du Conservatoire de musique, danse et théâtre de Guyane. Elle succède à Serge Long I Nam.


Une musicienne connue

Professeure de flûte traversière, musicienne et auteure de 2 albums avec duo Amazone, la Guyanaise a la musique dans le sang depuis l'enfance// Ces nouvelles fonctions sont une nouvelle étape dans sa vie de musicienne.
Août 2002, la jeune Michaelle Ngo Yam Ngan a obtenu le 1er prix du conservatoire d’Orléans avec félicitations du jury, après 3 années de pratique intensive de flûte traversière. La jeune femme de 20 ans sait alors parfaitement ce qu’elle veut : 
Michaelle a très vite atteint ses objectifs. Elle est musicienne et collabore régulièrement à des projets artistiques. Elle a sorti 2 albums avec son collègue Fabrice Pierrat avec leur groupe : Duo Amazone. Enseignante depuis 15 ans, Michaelle va devoir abandonner ses cours incompatibles avec ses nouvelles fonctions de directrice du conservatoire de Musique de danse et de théâtre.


Un projet à mener d'ici 2020

Michaelle Ngo Yamb Ngan a connu l’évolution de l’école de musique et de danse devenue conservatoire, l’ancien professeur connaît donc toute l’équipe : 60 personnes dont des  administratifs et des enseignants. Cela représente un plus pour ses fonctions.
Avec 1200 élèves et une trentaine de disciplines, les défis sont grands, la nouvelle directrice espère renforcer le rayonnement du conservatoire sur le territoire mais aussi son identité :

"Je dirai que l'on soit fort de qui on est, de notre culture, de là où l'on a grandi. Parce que l'on est pas obligé d'être de Guyane pour être dans cet établissement et que l'on soit apte à se confronter au monde..."

Un projet concret que Michaelle Ngo Yamb Ngan espère mener en concertation avec son équipe et les politiques d’ici 2020.
En attendant hors de question d’abandonner la musique.
Publicité