guyane
info locale

La ministre de l'Enseignement supérieur de la Recherche et de l'Innovation Frédérique Vidal en Guyane

politique
La ministre Frédérique Vidal à la CTG
La ministre Frédérique Vidal reçu à la CTG par Rodolphe Alexandre en présence du préfet Patrick Faure ©Guyane la 1ère
Arrivée le 23 juillet, la ministre de l'Enseignement supérieur de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal a entamé son séjour  en Guyane en rencontrant le président de la CTG Rodolpge Alexandre et les autorités de l'enseignement au Rectorat et à l'Université de Guyane.
Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation est en Guyane jusqu'au 25 juillet. Ce séjour intervient dans la continuité du déplacement du Président de la République en octobre 2017 et de la publication du Livre Bleu des Outre-Mer.  Cette visite est l’occasion de rencontrer les principaux acteurs de l’écosystème d’enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation qui sont des acteurs clés du développement économique, scientifique et humain du territoire. La Ministre assistera également au lancement de 4 satellites Galileo par Ariane 5. Lancement à l’occasion duquel seront signés des accords dans le cadre du plan Phèdre afin de renforcer l’impact de la filière spatiale sur le territoire guyanais.


Valoriser la vitalité de la recherche en Guyane 

Sa première rencontre de la ministre ce 23 juillet s'est effectuée à la Collectivité de Guyane où elle a été reçue par le président Rodolphe Alexandre. Il a été question de l'offre de formation et de l'insertion des jeunes et du rayonnement de la recherche. "Il y a en Guyane des centres de recherches uniques au monde, où les gens viennent du monde entier pour participer aux recherches. Il faut valoriser cela, le faire savoir et raconter toutes les très belles histoires de réussite..." a précisé la ministre Vidal.
 


Un développement universitaire dans un univers amazonien

Frédérique Vidal s'est également rendue au Rectorat pour une réunion sur Parcours Sup. La ministre tire satisfaction de fait que 97% des bacheliers généraux avaient des propositions ainsi que 90% des technologiques. Les dizaines de dossiers de futurs étudiants à traiter le seront et tout le monde devrait  trouver une place à l'université à la rentrée.
En ce qui concerne l'augmentation très rapide 10% par an du nombre d'étudiants en raison de la forte démographie que connaît la Guyane, la ministre répond que le travail doit être effectué en partenariat entre l'enseignement supérieur et la recherche, état et collectivité. L'Université de Guyane doit trouver sa signature, son ancrage dans l'univers amazonien avec de nouvelles filières d'études, l'utilisation des outils numériques qui répondent aux attentes du territoire. La biodiversité et les bio énergies devraient trouver leur place dans les enseignements.
La ministre ne néglige pas les filières d'excellence et rappelle que l'offre doit être également dans la proximité. 
 
Publicité