publicité

Mobilisation devant le centre de rétention administrative contre les arrestations d'étudiants étrangers

Plusieurs dizaines de personnes étaient réunies devant le centre de rétention administrative à Matoury. Elles protestent contre les arrestations des étudiants et lycéens étrangers. Une mobilisation qui fait suite aux mouvements de protestation deux semaines auparavant à l’Université de Guyane.

© G Ho A Sim
© G Ho A Sim
  • Gael Ho A Sim / MCT
  • Publié le
Plusieurs dizaines de personnes étaient réunies devant le centre de rétention administrative de Guyane à Matoury. Elles protestaient contre les arrestations contre les étudiants et lycéens étrangers sur notre territoire. Une mobilisation qui fait suite aux mouvements de protestation deux semaines auparavant à l’Université de Guyane.


De nouvelles arrestations

5 arrestations de trop !  Le réseau Education sans frontière se mobilise afin de dénoncer les arrestations cette semaine, de 5 jeunes majeurs étudiants ou lycéens. Une situation jugée intolérable par le syndicat et certains personnels éducatifs. Ils manifestaient devant le centre de rétention administrative de Guyane. Un renforcement d’interpellations qui désespère les étudiants étrangers.
 

Le député de Guyane en renfort

Gabriel Serville venu soutenir la mobilisation, a demandé à visiter le centre. Le député constate "des conditions de rétentions acceptables". Il dénonce "la trop longue durée de retenues pouvant aller jusqu’à 30 voir 60 jours." Il s’étonne surtout de ces nouvelles arrestations, alors même qu’après les mouvements à l’université de Guyane, une délégation d’élus avait été reçu par le préfet.
A l’heure actuelle, 3 étudiants sur 5 sont ressortis libre du centre de rétention.
Mobilisation en faveur d'étudiants étrangers arrêtés faute de cartes de séjour.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play