publicité

Mobilisation des étudiants en faveur des étudiants en situation irrégulière en Guyane

Des étudiants mobilisés ce vendredi pour dire stop aux contrôles et interpellations non loin des établissements de leurs camarades étrangers. Les autorités promettent des solutions. 

  • J Xavier/N Perdius/MCT
  • Publié le
Les étudiants mobilisés hier matin restent frustrés de leur rencontre en préfecture avec les autorités. Ils étaient plusieurs dizaines à manifester tôt dans la matinée.


L'augmentation des frais de scolarité
dans le viseur.

Une marche du campus à la préfecture pour s’opposer notamment à l’augmentation des frais de scolarité pour les étudiants étrangers. Les étudiants pointaient également une répression accrue avec des contrôles de la police aux frontières aux abords de l’établissement ayant conduit à plusieurs interpellations ces dernières semaines demandant la relaxe de leurs camarades actuellement au centre de rétention administrative.


Des opérations de contrôles "contrôlées"


Une délégation composée d’étudiants, de la ligue des droits de l’homme ou encore du réseau éducation sans frontière a été reçu par le secrétaire général de la préfecture et le directeur de la police aux frontières. Les autorités se sont engagées à éviter les abords de l’université et des lycées ainsi que les bus lors des opérations de contrôles. Un engagement insuffisant pour les étudiants qui devraient poursuivre  la mobilisation.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play