guyane
info locale

La mobilisation marque le pas sur les barrages

social
Barrage de la Carapa à Kourou
Barrage de la Carapa le soir du 5 avril ©guyane 1ère
Les barrages sont toujours maintenus partout en Guyane qui vit une crise sociale sans précédant depuis plus de deux semaines mais la mobilisation semble ralentir depuis 24 heures, la lassitude et les difficultés de plus en plus grandes des entreprises minent le moral de certains.
A Kourou, comme ailleurs, les barrages sont maintenus. Mardi 4 avril, des milliers de personnes ont défilé sur la route de l'espace galvanisés par le collectif des 500 frères aux cris de "Nou gon ké sa". Mais à la suite de l'échange avec le directeur du CSG, Didier Faivre et  de la longue nuit des représentants des collectifs en compagnie d'élus au sein du centre spatial, rien de de bien concret n'a émergé et l'enthousiasme de certains s'est émoussé. Ce mercredi 5 avril, sur les barrages il y a moins de monde et à Kourou, le collectif Les Toukans fait le point sur les avancées du mouvement et tente de remobiliser les troupes.

Le reportage de Jean-Gilles Assard