publicité

Montagne d’or : c’est NON pour le grand conseil coutumier

Un week-end de réflexion, d’échanges et de travail pour les membres du grand conseil coutumier de Guyane. Samedi et dimanche, ils se sont retrouvés à Cayenne pour divers entretiens avant de tenir ce dimanche une assemblée plénière en préfecture. 

 

Le grand conseil coutumier en assemblée à la préfecture © Guyane la 1ère
© Guyane la 1ère Le grand conseil coutumier en assemblée à la préfecture
  • K.S/P.N/N.P
  • Publié le , mis à jour le
L’ordre du jour de ces travaux était important avec une première journée consacrée à une brochette d’entretiens avec des responsables d’associations ou de porteurs de projets. Parmi eux, le parc amazonien, le collectif des chasseurs, celui de Stop pétrole mais également des acteurs du projet de Montagne d’or tout comme l’organisation "Or de question". Des rendez-vous qui ont permis aux membres du grand conseil coutumier de prolonger leurs réflexions quant aux projets soumis avec des précisions apportées par les uns et les autres. Entendre les avis, commentaires et arguments était l’objectif du grand conseil qui prend toutes ses responsabilités dans son rôle de haut conseil consultatif qui devra transmettre ses arrêtés à l’Etat et aux collectivités.


« L’accident au Nord-Est du Brésil il y a deux jours nous conforte… » 


Dimanche,  à l’heure de la synthèse, parmi les grands dossiers, le projet Montagne d’or était au centre des échanges. Si d’importantes sommes sont annoncées en matière d’investissement  (3 milliards d’euros selon le consortium russo-canadien Nord Gold Colombus) avec des promesses de création de  750 emplois sur le site pendant une douzaine d’années, la position du haut conseil semble claire : c’est toujours une opposition à ce projet Montagne d’or.

Malgré la défense des intérêts du projet par des représentants du promoteur, cela n’a pas fait changer d’avis les membres du grand conseil coutumier.

« Nous avons depuis août dernier pris position contre Montagne d’or, nul n’est à l’abri des risques que cela peut engendrer. On a déjà pris position et nous n’allons pas revenir dessus. L’accident au Nord-Est du Brésil il y a deux jours nous conforte »

a déclaré Sylvio Van Der Pilj, le président du grand conseil coutumier des populations amérindiennes et bushinengues.

Représentant de l’Etat auprès de ce grand conseil coutumier, Frédéric Bouteille, le sous-préfet aux communes de l’intérieur n’a pas manqué de saluer l’initiative et la volonté du maintien de dialogue entre les parties dans les différents dossiers exposés durant ce week-end « Ils seront pleinement informés avant de prendre position » selon le sous-préfet.
 
Sans grande surprise, le grand conseil coutumier maintient son NON au projet Montagne d’or et à toute initiative devant s’attaquer à l’environnement du territoire. Dans les prochaines semaines, le président de l’organisation devrait rendre officiel les décisions et avis en informant à la fois l’Etat, les autorités politiques, les associations et la population guyanaise.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play