guyane
info locale

Montagne d'or : consultation à Apatou

économie
Apatou
Apatou sous la pluie ©Jocelyne Helgoualch
Les débats publics concernant le projet de la montagne d’or se sont succédés cette semaine dans l’ouest Guyanais. Après Awala-Yalimapo, direction Apatou sur le Maroni, pour les membres de la Commission. Partisans et opposants au projet minier, ont pu échanger et exposer leurs arguments.

Apatou était sous des trombes d'eau hier soir. La pluie s'est fortement abattue, inondant les rues. La consultation sur le projet minier Montagne d'Or a pourtant fait salle comble dans cette commune de l'ouest guyanais située sur les rives du Maroni. La salle de la maison familiale rurale où avaient lieu les débats, affichait complet.
Apatou est la commune la plus proche de ce vaste projet d'implantation d’une mine d’or industrielle. Elle compte 7291 habitants et s'étend sur 2020 km2. Ce projet minier qui fait couler beaucoup d'encre, veut s'implanter dans la région de Paul Isnard. Il est porté par la Compagnie minière Montagne d'Or, une coentreprise de la société junior canadienne Colombus Gold, chargée de l'exploration et de la société russe Nord Gold, chargée elle de l'extraction.

La municipalité favorable au projet 


Débat public Montagne d'or
©Jocelyne Helgoualch
A Apatou, le débat public sur la Montagne d’Or a porté pour l’essentiel sur l’emploi. Le maire Paul Dolienki et son conseil municipal sont favorables au projet. Le chômage des jeunes notamment dans cette partie de la Guyane est le principal argument exposé. La compagnie minière a annoncé la création de 750 emplois directs avec des formations à la clé. 
Les opposants au projet eux -aussi dans la salle, ont rappelé les dangers de se lancer dans l’exploitation minière en Guyane, sans  retombées économiques et fiscales à la hauteur des besoins en développement. Par ailleurs, la question de la préservation de l'environnement est également cruciale. Les adversaires ont évoqué les dangers que pouvait présenter ce projet de mine industrielle à grande échelle.
Cette nouvelle rencontre a duré près de quatre heures. Les débats cependant étaient apaisés et constructifs. Une chose est sure, le sujet divise toujours autant les Guyanais.
Prochain rendez vous pour les membres de la Commission nationale du débat public, ce vendredi 27 avril à 18H à Mana.
Le reportage de Guyane la1ere




Publicité