publicité

Montagne d'or : le rapport Cyclope présenté aux patrons Guyanais

La Montagne d'or, un atout pour la Guyane, c'est la position de la Collectivité Territoriale et de la Chambre de commerce et d'industrie. Le président de la compagnie et le professeur Philippe Chalmain auteur du rapport Cyclope ont évoqué les retombées économiques du projet minier. 

© J Helgoualch
© J Helgoualch
  • Jocelyne Helgoualch
  • Publié le , mis à jour le
Le comité d’accueil du "collectif Or de question" et des militants de "Trop Violans" étaient à l’entrée de l’hôtel Territorial pour rappeler leur opposition au projet Montagne d’or. Le monde économique guyanais était invité de la Collectivité Territoriale de Guyane. Nora Stephenson porte parole collectif « Or de question » révoltée :

"On est toujours en train de dire qu'on a  50 ans de retard, nous ce sera 100 ans. Alors que des pays cherchent à en sortir et à amorcer la transition écologique, nous on mise sur l'extraction minière alors que c'est totalement polluant, malgré les mesures prises."  


Les retombées économiques

La montagne d’or suscite toujours autant d’intérêt. Les patrons Guyanais sont venus écouter et débattre du projet minier.
Pierre Paris le président de la compagnie a rappelé les enjeux économiques du dossier, en mettant en avant  la création d'emplois, les retombées économiques et surtout le désenclavement.
Pierre Paris président compagnie minière Montagne d'or précise:

"Cette infrastructure routière qui dessert la zone de Paul Isnard permettra des activités en annexe tels que le développement d'autres projets miniers et le désenclavement des territoires qui n'ont pas d'accès jusqu'à aujourd'hui par la route". 


Le professeur Philippe Chalmin a quant à lui présenté le rapport Cyclope. Un rapport qui détaille les retombées économiques éventuelles.


Des formations et des hommes 

Dans l’assistance de nombreuses questions liées à l‘emploi local et à la formation des métiers de la mine. La présidente de la Chambre de commerce et d'industrie, l’assure, tout sera fait pour privilégier l’emploi local.
Karine Sinaï-Bossou :

"Je sais qu'il y a un développement d'une filière au niveau universitaire pour l'encadrement. Nous on veut des CAP, BAC, BEP pour les jeunes guyanais. il faut des formations qualifiantes pour occuper les emplois". 

 

Retombées fiscales 

Autre question sur la fiscalité et les taxes que pourrait générer la mine industrielle pour la Guyane. Le président de la CTG est convaincu de l’opportunité pour la Guyane du projet minier.  Une chance pour lever des fonds
Rodolphe Alexandre président Collectivité Territoriale de Guyane :

"Nous créons un fond des fonds et une fiducie. C'est exceptionnel ce qui va se réaliser. Et ce fond pourra accueillir la  première participation des patrons de Montagne d'or." 


Des questions et des réponses sur l’aspect économique du projet minier. Une présentation devant les patrons guyanais pratiquement déjà convaincus de l’opportunité pour leurs entreprises d’adhérer au projet Montagne d’or.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play