publicité

Montagne d'or : les réactions fusent après l'annonce d'Emmanuel Macron

« Ce que je sais du projet n’est pas compatible avec l’ambition que je viens de fixer », ce sont les mots exacts d’Emmanuel Macron au sujet du projet Montagne d’or. Une déclaration prononcée hier sur le perron de l’Elysée. Et elle est loin d’apaiser les esprits.
 

Le site de la Montagne d'or
Le site de la Montagne d'or
  • Sébastien Laporte/MCT
  • Publié le , mis à jour le
La déclaration d’Emmanuel Macron n’a pas démobilisé les opposants au projet Montagne d’or, bien au contraire. A commencer par le collectif Or de question. Selon Michel Dubouillé, porte-parole du collectif Or de question « L’annonce du président est circonstancielle aux élections européennes ».
 

Les opérateurs miniers n'y croient plus

Et la formulation du président ne remporte pas plus de succès dans le camp adverse. Les opérateurs miniers, qui défendent le projet de Nordgold et Colombus Gold, sont persuadés que le gouvernement gagne du temps avant d’annoncer… son abandon. Carol Ostorero, présidente de la Fédération des opérateurs miniers de Guyane (FedomG) estime que « le gouvernement les fait patienter et on dira les conclusions après les élections »

Les enjeux pour l'Ouest
Dans l’Ouest, où doit être implantée cette méga mine, la ville de Saint-Laurent-du-Maroni rappelle l’enjeu économique et environnemental du futur site. Sophie Charles, maire de Saint-Laurent-du-Maroni pense que« le projet doit répondre à des exigences environnementales et économiques ». 
 

La vigilance des Chefs coutumiers

Les chefs coutumiers, majoritairement opposés à la Montagne d’or, préfèrent pour l’instant rester prudents après la déclaration du président. Sylvio Van Der Pilj, président du Grand conseil coutumier reste méfiant. Il déclare « qu' ​​​​​​on ne sait pas ce qui se cache derrière cette annonce. Nous restons vigilants.»
 

La compagnie Montagne d'or
reste confiante

© S Laporte
© S Laporte
La direction de la Compagnie minière s’est contentée d’un communiqué pour rappeler qu’elle reste « ouverte à un échange constructif avec le gouvernement » afin de poursuivre l’amélioration du projet. Pour sa part, le président de la collectivité territoriale de Guyane, qui soutient cette entreprise, n’a pas souhaité s’exprimer.
Montagne d'or : les réactions

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play