Une montgolfière dans le ciel guyanais

société
Montgolfière
©DR
C’est une première en Guyane. Un ballon a décollé de Matoury pour atterrir à Montsinéry-Tonnégrande.
A bord de la nacelle, le néozélandais Andrew Parker. Ce pilote voyage à travers le monde. Son objectif : encourager les enfants à vivre leurs rêves.
 
Andrew Parker a 34 ans. Il voyage depuis quatre ans à travers le monde avec son camping-car et son ballon.
Doucement, Andrew sort du camping-car son trésor, qu’il transporte à travers le monde : une nacelle. Dans cette nacelle, un rêve, celui qu’il a fait à l’âge de 6 ans, en voyant pour la première fois un ballon s’envoler en Nouvelle-Zélande. Il est devenu aujourd'hui un pilote sans frontières.

"J’ai fait 2400 vols en ballon dans 78 pays ces 18 dernières années…donc je n’en suis pas à mon coup d’essai.
Je travaille à Dubaï pendant six mois, j’économise de l’argent puis je voyage…pour rendre les gens heureux…c’est ça qui compte…"
 

 

Faire rêver les enfants

Depuis quatre ans, Andrew va de pays en pays pour son projet " Flying high for kids", en clair : "voler là-haut pour les enfants". Son objectif est de transmettre aux jeunes l’envie de réaliser leurs propres rêves.
A 1000 mètres d’altitude, le vent pousse le ballon dans la direction prévue par Andrew vers Montsinéry-Tonnégrande, un vol d’une heure au dessus de la nature guyanaise, les rivières, la forêt…et les savanes.


Un vol au dessus de la savane

Au bord de la route de Montsinéry, Desmond, l’assistant d’Andrew se prépare pour l’atterrissage, le ballon apparaît enfin au dessus des arbres.
Jouant avec les vents et une valve pour relâcher de l’air chaud, Andrew se pose lentement sur un chemin de latérite. Un atterrissage réussi et un vol marquant pour le globe trotter.

"C’est un vol très spécial avec beaucoup de préparation car il faut être sûr. Il n’y a presque rien pour atterrir entre Matoury et ici…mais c’est aussi spectaculaire, car vous volez au dessus de la forêt et des cours d’eau…donc c’est vraiment inoubliable…"


Après la Guyane, Andrew continue son périple au Surinam et au Guyana. En janvier, il espère atteindre le Canada, dernière étape américaine de ce semeur de rêves…
Le reportage de Guyane la 1ère :