guyane
info locale

Montsinéry-Tonnégrande : une plaque commémorative pour les 10 soldats morts pour la France durant la Première Guerre Mondiale

commémorations
Célébration du 11 novembre en présence des autorités et du Préfet de Guyane à Montsinéry
Célébration du 11 novembre en présence des autorités et du Préfet de Guyane à Montsinéry ©MM
Montsinéry-Tonnégrande pour le centième anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918 a accueilli le Préfet Patrice Faure et de nombreuses personnalités. Montsinéry a aussi payé un lourd tribut à ce conflit mondial. Désormais, les 10 soldats morts à la grande guerre ont une plaque commémorative. 
Le maire de Montsinéry-Tonnégrande, Patrick Lecante, tenait à donner un lustre particulier à la commémoration de l'armistice du 11 novembre dans sa commune.
Cette cérémonie s'est donc déroulée, pour la première fois, en présence des anciens combattants, des autorités militaires, des autorités religieuses, des familles descendantes des Poilus et le représentant de l’état en Guyane, le préfet Patrice Faure.
 

Une plaque commémorative pour les 10 soldats de Montsinéry-Tonnégrande morts pour la France

Une plaque commémorative où figurent les noms des 10 combattants morts pour la France au cours de la Première Guerre Mondiale a été inaugurée. Des recherches ont été entreprises pour retrouver les noms des soldats issus de Montsinéry, un travail effectué avec le directeur des Musées et Patrimoines, Christen Sarge de la Collectivité Territoriale de Guyane. Cette plaque apposée dans le hall de la mairie précède le futur monument aux morts qui sera réalisé dans l'année qui vient.
L'arrière petite fille du soldat Rémy Janvier Bichonnet était présente ainsi que d'autres les membres d'autres familles.
Parmi, ces valeureux soldats blessures on peut citer : Saint-Claire Eugène LAMASTRE (1893-1916) blessé par balle région thoracique latérale gauche le 29 juin 1915 aux Dardanelles ; pieds gelés le 14 décembre 1916 à Chambrettes ; cité à l’ordre du régiment le 31 décembre 1916 n° 104, zouave modèle ayant donné le plus bel exemple de courage pendant les premiers jours de combat, ne s’est jamais laissé évacué qu’au moment où les positions étaient organisées.
Inauguration plaque commémorative des morts pour la France 14-18
Le maire Patrick Lecante et l'arrière petite fille du soldat Bichonnet ©MM

 
Les soldats de Montsinéry-Tonnégrande morts pour la France
Rémy Janvier BICHONNET (1898-1919) : Mort pour La France
Ernest Sérénus Joseph DÉDÉ (1886-1917) : Mort pour La France
Saint-Claire Eugène LAMASTRE (1893-1916) : mort pour la France
François Octave LAMASTRE (1891-1917) : Mort pour la France
Henri Damiante LUTHEL (1896-1918) : Mort pour la France
Pierre Louis OYAC (1884-1916) : Mort pour la France
David Etienne PAILLÉ (1893-1915) : Mort pour la France
Augustin SÉPHO (1892-1918) : Mort pour la France
Théodose SIGER (1879-1917) : Mort pour la France
Saint-Hubert dit Attilius TARCY (1891-1918) : Mort pour la France