Le monument des "Chaînes brisées" endommagé à Cayenne

faits divers
Le monument des « Chaînes brisées » a été endommagé à Cayenne
Le monument des « Chaînes brisées » endommagé à Cayenne . ©DR
La nuit dernière, le monument des "Chaînes brisées" a été endommagé, à Cayenne. Erigée en 2011 en mémoire des victimes de l'esclavage, l’œuvre a été en partie incendiée. "Un acte de vandalisme" condamné par la mairie de Cayenne qui a porté plainte.
Le monument des "Chaînes brisées" a été endommagé la nuit dernière, à Cayenne. Située sur le boulevard Mandela, cette œuvre de Jean-Luc Plé a été en partie incendiée.

Ce monument avait été érigé le 9 décembre 2011, en mémoire des victimes de l'esclavage et de la traite négrière. (Regardez ci-dessous les images des dégâts).

La mairie de Cayenne condamne

Ce mardi 2 mai, dans un communiqué, le maire de Cayenne "condamne avec la plus grande fermeté l'acte répréhensible qui a entraîné la détérioration quasi irrémédiable du monument".

Selon Marie-Laure Phinera-Horth, il s’agit "d'un acte de barbarie insupportable qui renvoie à des temps immémoriaux et qui voudrait tourner vers l'oubli notre ville capitale qui a largement fait la preuve de son attachement au patrimoine de l'art et de l'Histoire". 

Une plainte déposée

La mairie a déposé plainte. Une enquête est en cours pour tenter "d'identifier les responsables de cet acte de vandalisme".

D'autres symboles détruits

Dans la nuit du 24 avril déjà, à Kourou, la statue du poing levé, emblème de la mobilisation sociale du mois passé avait été en partie endommagée par des flammes. Avant cela, en janvier, les Amérindiens de Macouria avaient aussi déploré la destruction de la statue de la panière, située à l’entrée du Centre des savoirs traditionnels, le long de la RN1. Elle avait été détruite par un incendie.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live