publicité

Une mule relâchée avec 22 boulettes de cocaïne à Félix Eboué

Une mule aurait été appréhendée avec des capsules, puis relâchée avec la drogue. Une enquête préliminaire a été ouverte. L’affaire porte sur un dysfonctionnement dans le dispositif de lutte contre le trafic de stupéfiants à l’aéroport Félix Eboué. 

© DR
© DR
  • Karl Constable/MCT
  • Publié le
Les faits remontent à lundi dernier. Aux alentours de 17h00, une voyageuse en partance pour la métropole est contrôlée par les agents de la société privée de Félix Eboué.
Mal cachées  dans son soutien-gorge, les agents découvrent à la palpation, 22 boulettes, ressemblant en tout point, à celles contenant de la cocaïne et qui sont régulièrement saisies.


Surréaliste

Là, où l’affaire prend une tournure surréaliste, c’est que les agents de sécurité auraient fait part, comme il se doit, de leur découverte à la police au frontières. La PAF, aurait prévenue les douaniers. Ils auraient donné l’ordre de relâcher la passeuse et de lui rendre les 22 boulettes.
Ce qu’est devenue la mule, personne ne le sait… mais quelques heures plus tard, lors d’une opération de stérilisation des toilettes des femmes en salle d’embarquement, les agents de nettoyage vont découvrir 19 ogives de cocaïne  abandonnées.


Une enquête préliminaire

Le parquet a décidé de l’ouverture d’une enquête préliminaire, confiée au SRPJ de Cayenne, afin de vérifier les faits ! Est-ce une illustration de la saturation des services qui luttent contre le trafic ? Qui a décidé et qui porte la responsabilité de la non interpellation de la mule ? Autant de questions, qui demandent des réponses. 


  1 534 862 981

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play