guyane
info locale

Municipales 2020 : les déclarations de candidatures officielles ne se bousculent pas à 4 mois des élections...

politique
écharpe de maire
©DR
A quatre mois et demi des élections municipales, les déclarations de candidatures ne se bousculent pas. Les annonces officielles sont pour l’instant parcellaires.
A quatre mois et demi des élections municipales, les déclarations de candidatures ne se bousculent pas au portillon. Les annonces officielles sont pour l’instant parcellaires.


Vallée du Maroni

Seul Philippe Dekon a fait preuve d’anticipation en déclarant sa candidature très tôt sur les réseaux sociaux. Son ambition réveiller et redynamiser la plus grande commune de France : Maripasoula. Toujours dans la vallée du Maroni, Claude Djani l’ancien conseiller général ne cache pas ses velléités pour Papaïchton. Il envisage de se déclarer très bientôt.


Des candidatures affirmées

Autres candidatures affirmées : celle de José Mariema à Kourou, sans oublier le tandem Magali Robo-Cassildé-Michaël Mancé sur Cayenne. Sur Rémire-Montjoly, le Parti socialiste Guyanais sera bien présent mais Nahel Lama le secrétaire de section n’a pas confirmé qu’il ira à la bataille. David Riche ne brigue pas de nouveau mandat à Roura, la place est donc vacante, Jean-Claude Labrador vice-président à la Collectivité territoriale de Guyane entend bien l’occuper.


Marie-Laure Phinéra-Horth à Cayenne

Parmi les sortants, seul un maire a soutenu officiellement vouloir solliciter les suffrages des électeurs : Marie-Laure Phinera-Horth à Cayenne. Les autres font comme si de rien n’était, les municipales de 2020 sont encore loin disent-ils. Pourtant ils multiplient les actions ou autres animations sur leur territoire. A l’approche du carnaval, ils avancent masqués diront certains observateurs.
 
Publicité