Municipales : les recours contre les élections à Papaïchton et Awala-Yalimapo rejetés par la justice

justice
Tribunal administratif

Le 7 janvier, le tribunal administratif a examiné en audience les recours en annulation des municipales à Papaichton et Awala-Yalimapo, et de deux conseillers municipaux à Saül. Le rapporteur public a demandé le rejet pour Papaichton et Awala-Yalimapo. Décisions attendues le 28 janvier.

Le 7 janvier, le tribunal administratif a examiné en audience les recours en annulation des municipales à Papaichton et Awala-Yalimapo, et de deux conseillers municipaux à Saül. Le rapporteur public a demandé le rejet des recours pour Papaichton et Awala-Yalimapo. Décisions attendues le 28 janvier pour les trois communes.

Des contestations devant la justice

Trois élections municipales d’octobre dernier étaient contestées devant la justice. Des recours en annulation des scrutins des 18 et 25 octobre derniers étaient présentés devant le tribunal administratif de Cayenne. S’agissant de Papaïchton et Awala-Yalimapo, les requérants demandent au tribunal l’annulation des élections municipales du 18 octobre 2020. Pour les deux premières communes, le rapporteur public a demandé à rejeter les recours. A Papaïchton, la question portait sur la légalité de radiations d'électeurs.

Me Jean-Yves Marcault-Derouard
Me Jean-Yves Marcault-Derouard avocat municipalité Papaïchton

« Les recours en question se basaient sur des radiations,  des maintiens qui auraient été abusifs voire frauduleux. Ces demandes ont déjà été présentées, elles ont toutes été écartées à l’exception de 7 d’entre elles dont les réinscriptions ont été effectuées. »

Me Jean-Yves  Marcault-Dérouard 

 

Des procurations tardives

A Awala –Yalimapo, l’un des candidats malheureux contestait l’arrivée tardive des procurations. 

Aude Juniel
Aude Juniel avocate de la municipalité d'Awala-Yalimapo

La municipalité n’est pas comptable des délais postaux. Même en tenant compte ces procurations, le candidat n’aurait pas obtenu les suffrages suffisants.  

Aude Juniel, avocate

 

Enfin, concernant Saül, le préfet de la Guyane sollicite l’invalidation de l’élection de deux conseillers municipaux car ils n’ont pas obtenu suffisamment de voix.  La décision est mise en délibéré au 28 janvier.

Le reportage de Thierry Merlin

Municipales : recours rejettés pour les élections à Papaïchton et Awala.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live