publicité

Le Neurodon en Guyane pour aider la recherche sur les maladies du cerveau

2 euros pour aider à la recherche sur les maladies neurologiques et psychiatriques. Le Neurodon a commencé. Il s'achève dimanche. Et pour la première fois, un appel aux dons est lancé en Guyane.

© MC Thebia
© MC Thebia
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le , mis à jour le
Il suffit de récupérer un bon distribué par les bénévoles de l’association Amadys (association des malades atteints de dystonies), et de l’indiquer en caisse du supermarché Carrefour pour que 2 euros soient versés à la recherche contre les maladies neurologiques et psychiatriques. Une méthode simple et efficace pour inciter aux dons. Depuis lundi et ce jusqu’au dimanche 25 mars, six bénévoles se trouvent aux portes du supermarché pour distribuer ces bons. Ils sont présents de 8h30 à 20h. C’est la présidente de l’association Amadys, Brigitte A-Sim qui porte le Neurodon en Guyane. Elle est elle-même, atteinte de dystonie. Une maladie du cerveau rare, qui nécessite des soins constants.

Aider la recherche


2 euros pour la Fédération de la Recherche pour le cerveau qui oeuvre pour trouver des traitements. Depuis le début de cette grande collecte en 2009, 21 millions d’euros ont été versés en faveur de la recherche ainsi que dans des bourses d’étude. En France 7 millions de personnes sont atteintes par des troubles du cerveau : maladie d’Alzheimer, de Parkinson, de Huntington, sclérose en plaque, tumeurs cérébrales, dépression, troubles bipolaires, dystonies, autisme, maladie de Charcot et bien d'autres...
Les chiffres ne sont pas connus pour la Guyane. Cette première édition devrait être suivie de beaucoup d’autres.

Le reportage de Guyane la 1ère :

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play