publicité

Nièvre : un homme qui avait ingéré 109 sachets de cocaïne interpellé par les douanes

Selon les douaniers, les passeurs n'ingèrent généralement pas plus de 20 ou 30 sachets. Dans le cas présent, l'homme interpellé a rudement mis à contribution son organisme puisque qu'il a ingéré 109 sachets.

Saisie de cocaïne, illustration © MaxPPP - Franceinfo
© MaxPPP - Franceinfo Saisie de cocaïne, illustration
  • Franceinfo avec France Bleu Berry
  • Publié le
Un homme en provenance de Guyane, qui avait ingéré plus de 1,3 kilo de cocaïne, a été arrêté le 10 août dernier à Nevers (Nièvre) par les douanes de Bourges, rapporte France Bleu Berry mercredi 29 août. La "mule" a été contrôlée à la descente du train et est passée aux aveux après un dépistage urinaire qui s'est avéré positif.

Les douanes restent discrètes sur les raisons qui les ont poussées à contrôler ce passager en particulier à la descente du train. Après avoir vérifié le contenu de sa sacoche, les douaniers décident de procéder à un dépistage urinaire de produits stupéfiants qui se révèle positif. L'homme a alors droit à une fouille au corps et c'est à ce moment qu'il déclare avoir ingéré plus d'une centaine de boulettes de cocaïne, la veille de son départ de Guyane.
 

Une valeur marchande estimée à 74 460 euros


Des aveux spontanés qui s'expliquent probablement par le risque énorme que lui fait courir cette drogue qu'il transporte dans ses intestins. Si un sachet éclate, c'est la mort assurée. La radiographie le confirme : 109 ovules de cocaïne se trouvent dans les intestins de l'homme, soit 1,309 kilo. Une quantité "énorme", selon les douaniers, qui rappellent que généralement, les passeurs n'ingèrent pas plus de 20 ou 30 sachets. La valeur marchande de la drogue transportée par cette mule atteint 74 460 euros.
 
Jugé en comparution immédiate le 13 août dernier, l'homme a écopé de trois ans de prison ferme, de cinq ans d'interdiction du territoire métropolitain et d'une amende de 52 300 euros. Il a fait appel du jugement. C'est la deuxième fois depuis le début de l'année que les douaniers de Bourges saisissent de la cocaïne dans le train Paris-Nevers. La première fois, la drogue était dissimulée dans une console de jeux.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play