Noël 2021 : les Français achèteront plus de 200 euros de cadeaux en moyenne

économie
magasin de jouets Noël rayons 141021
©Marie-Ange Frassati
En 2021, les Français prévoient de dépenser 257 euros pour les cadeaux de Noël. Ce chiffre est en hausse de huit euros par rapport à l’année dernière. Plusieurs raisons expliquent cette progression. Les prix de certains jouets ont, eux aussi, augmenté. La crise sanitaire est en cause.

Pour les fêtes de Noël les porte-monnaie sont mis à rude épreuve. Selon une étude réalisée par Kantar pour Ebay, le budget moyen pour les cadeaux de Noël s’élèverait à 257 euros en 2021. Ce chiffre est en augmentation de huit euros par rapport à 2020.

Deux éléments expliquent cet écart : l’impact de la crise sanitaire sur l’économie est plus léger que l’année dernière et la crainte d’une pénurie de jouet a poussé les familles à dépenser vite et plus. En moyenne, les Français offriront neuf cadeaux, soit trois de plus que l’année précédente.

Les prix des jouets en augmentation

Par ailleurs, selon une analyse de RTL, les prix des jouets ont augmenté de 4,97 euros en moyenne. Les jouets touchés par la hausse appartiennent aux catégories "jeux de construction" et "appareils électroniques". Si les voitures télécommandées coûtent plus cher cette année 2021, c’est à cause de la crise sanitaire.

En effet, une grande partie des fabricants se trouvent en Asie. Le continent a été durement frappé par la crise. Par conséquent, les coûts de fabrications ont augmenté pour pallier les fermetures d’usines. Les matières premières, telles que le semi-conducteur, essentiel pour les appareils électroniques, étaient insuffisantes.

Ces changements représentent une aubaine pour le "made in France" (et donc pour le made in French Guiana). En raison de ce risque de pénurie, les consommateurs se tournent vers des produits plus locaux, mais pas seulement. Le marché de l'occasion est aussi avantagé cette année, selon l'étude de Kantar et d'Ebay. Au niveau national, 53% des Français prévoient d'offrir un cadeau de seconde main à Noël. Le chiffre grimpe à 64% chez les jeunes de 16-24 ans.