guyane
info locale

Nouvelle journée de mobilisation sous haute tension

social
Les 500 frères au carrefour Carapa à Kourou
Le collectif 500 frères mobilisés à Kourou ce 21 mars ©FL
Depuis le 20 mars des grévistes de EDF UTG Eclairage et le collectif citoyen les Toukans ont érigé des barrages au rond point Carapa à Kourou bloquant l'accès au CSG. Le collectif Les 500 frères parti ce matin à 5H00 de Cayenne les ont rejoint et la mobilisation prend une tournure plus dure.
Une nouvelle journée de mobilisation a commencé en Guyane. Les événements se déroulent depuis ce matin tôt à Kourou. Désormais un barrage filtrant a été installé au rond point Café juste après le pont. Entrer et sortir dans la ville de Kourou est difficile pour la population.
Les revendications affichées devant la société Endel
©FL

La première des conséquences est le report de tir de la fusée Ariane 5 au 22 mars . Elle devait décollé le 21 mars à 17h31. A la société Endel qui s'occupe de maintenance industrielle et travaille pour le CSG, il y a un conflit social, les agents grévistes réclament le respect des négociations annuelles obligatoires. Les chauffeurs chargés du transfert d'Ariane 5 vers le pas de tir sont grévistes. Des négociations se tiennent ce matin.

 Les salariés UTG Eclairage d'EDF bloquent toujours le rond point Carapa interdisant ainsi l'accès au CSG. Ils ont démarré une grève illimitée, leurs revendications sont axées sur l'emploi, l'embauche locale, les conditions de travail, la formation, la sécurité et l'avenir énergétique du pays. Aucune négociation n’a été engagée. La direction souhaitait engager les discussions au siège, boulevard Mandela, à Cayenne. Mais les grévistes étant positionnés à Kourou, ils ont décliné.
Selon la direction, les clients n’ont pas été impactés. Toujours selon la direction, 16% du personnel a participé au mouvement. Du point de vue des réponses qui seront données aux grévistes. Un demi-milliard d’euros d’investissement est prévu d’ici 2023 en Guyane. Il y aura notamment la construction d’une nouvelle unité de production sur l’île de Cayenne. Quant à l’emploi, il serait sécurisé en Guyane, qui ne devrait pas être impacté par les suppressions de poste, à l’échelle du groupe.

Le collectif des 500 frères se trouve maintenant à Kourou, ils sont venus prêter main forte aux grévistes. ils ont tenu une réunion publique lundi soir pour appeler à population à les rejoindre devant l'entrée du CSG. Actuellement, ils sont mobilisés sur un barrage filtrant à l'entrée de Kourou et au rond point Carapa sur le barrage installé depuis le 20 mars. 

Le départ du collectif ce matin à 5h00 à Cayenne


Au port de Degrad des Cannes la mobilisation est maintenue. Plusieurs camions, dont 6 toupies à béton, sont stationnés devant l’accès au port de commerce. Le mouvement est conduit par l’UGTR, l’Union Guyanaise des transporteurs routiers. Les transporteurs dénoncent l’attitude du CSG, qui ne les ferait pas suffisamment travailler sur le chantier d’Ariane 6.
Le terrassement doit démarrer, et l’entreprise Eiffage, qui a obtenu le marché, a fait venir en Guyane des camions toupies, alors que les transporteurs locaux disposent de ces engins.

Autre mouvement, celui des agriculteurs 
contre l’Agence de Service et de Paiement. Des tracteurs et des bétaillères sont positionnés devant la Direction de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt, route de Baduel.
La FDSEA et le syndicat des jeunes agriculteurs dénoncent le non paiement des subventions et des aides européennes.
Une réunion a été organisée entre le DAF, le préfet, la Collectivité territoriale et les représentants des agriculteurs. Elle n’a pas abouti
 

Publicité