O Mayouri : la dramatique expédition de Kourou, au cœur de "Kourou" le nouveau roman historique d'Eunice Richard-Pillot

livres
"Kourou" de Eunice Richard-Pillot
"Kourou" de Eunice Richard-Pillot ©MCThébia
Eunice Richards-Pillot revient avec un roman magistral, appelé sobrement "Kourou" paru aux éditions Ibis Rouge. 16 ans après "les Terres Noyées," récompensé du  Prix du roman historique, elle livre une grande fresque épique, qui retrace avec habileté un épisode dramatique de l’histoire de la Guyane : l’expédition de Kourou.
Gravure de Cayenne
L'arrivée des navires ©DR

L’expédition de Kourou est la plus grande tentative de peuplement jamais instaurée en Guyane. Une véritable tragédie. Eunice Richards-Pillot écrit la grande histoire. En 1763, les Français perdent la guerre de 7ans et toutes leurs colonies, seules la Guyane et les Antilles restent les joyaux de la couronne. Le royaume pour reconquérir sa puissance perdue, décide de lancer une vaste colonie de peuplement sans esclavage en Amérique du Sud. Ce sera en Guyane.

"Kourou" nous fait entrer dans les coulisses de cette décision. Ses personnages fictifs croisent des personnages historiques, ils évoluent dans un cadre minutieusement reconstitué. Le lecteur suit les négociations, croise la marquise de Pompadour, le duc de Choiseul en clair, les acteurs principaux de cette funeste expédition. L’auteur décrypte les rouages, qui ont amené à ce désastre. Les conditions de « recrutement » idéales : distribution de terres, de nourriture, de primes ….Français, Prussiens, Autrichiens, Suisses et surtout Alsaciens....  ils sont près de 17.000 à débarquer. 

Des destins croisés

"Kourou" de Eunice Richard-Pillot
"Kourou" de Eunice Richard-Pillot ©MCThébia

En fil rouge, le lecteur suit les destins conjugués de plusieurs prétendants à l’exil :  un prince allemand, des nobles désargentés, des ouvriers, chacun a une histoire. Ils ne se connaissent pas, sont de conditions sociales différentes mais pour tous la Guyane est le nouvel Eldorado..

L’auteur décrit avec beaucoup de finesse et de justesse  l’enthousiasme, la motivation mais aussi la vanité et l’orgueil démesuré des initiateurs de ce projet. Au fil du récit, les failles du dispositif apparaissent… Plus dure est la chute. Le premier convoi quitte Rochefort en octobre 1763. Les maladies déciment les arrivants. C’est une destruction massive. L’allégresse et la fougue des débuts se transforment en une lente décrépitude décrite avec virtuosité par l’auteur.

Eunice Richard-Pillot dans ce roman historique fait revivre le passé, recrée l'atmosphère d'une Guyane disparue. Le lecteur est entraîné dans un récit épique, aventureux, ponctué par des histoires de vie poignantes. Un grand roman.