O Mayouri : « Maroni, les gens du Fleuve », une bande dessinée à savourer sans modération

livres
Les gens du fleuve
Maroni : les gens du fleuve ©MCThébia
Le livre « Maroni les gens du Fleuve » publié aux éditions Futuropolis, représente le regard décalé de 11 auteurs - des références dans l’univers de la bande dessinée - sur Maripasoula et sa périphérie. Des auteurs invités il y a deux ans au festival du livre de Maripasoula, le Mapa Buku Festi.

« Maroni les gens du Fleuve »
« Maroni les gens du Fleuve » ©MCThébia

En 2017, participaient au "Mapa Buku Festi" - le festival du livre de Maripasoula - une dizaine d’auteurs de bande dessinée renommés : Olivier Copin, Jean Luc Cornette, Etienne Davodeau, Joub, Emmanuel Lepage, Thierry Martin, Aude Mermilliod, Nicoby, Eric Sagot, Terreur Graphique et Jean Louis Tripp. Ces auteurs références sont restés quelques jours, visitant les villages amérindiens et bushiningués, donnant des cours de dessin, allant à la rencontre des populations.

Un album unique

Maroni : les gens du fleuve
Maroni : les gens du fleuve ©MCThébia

Cette aventure hors du commun, ils en ont en fait un album de bande dessinée, regroupant un peu plus de 40 planches, des récits, qu’ils ont illustré chacun dans leur style. Et cela donne un album haut en couleurs, magnifique, des tranches de vie figées, dans cette partie du territoire guyanais. Certaines histoires n’ont pas de dialogue, la force des dessins se passe de tout commentaire.  

Tranches de vie

Maroni : les gens du fleuve
Maroni : les gens du fleuve ©MCThébia

Les auteurs partagent leur expérience, leurs ressentis, sans tabou, explorant avec finesse la vie sur le fleuve, croquant dans leur carnet des visions fugaces du quotidien, ou restituant dans leurs dessins les paysages magnifiques de lieux encore vierges de toute civilisation. Ils n'ont pas peur parfois, de se moquer de leurs maladresses. Ces récits, mélangeant fiction et réalité permettent à chaque auteur de s’exprimer librement.

Un carnet de voyage

Maroni : les gens du fleuve
Maroni : les gens du fleuve ©MCThébia

Ce livre est d’abord un carnet de voyage illustré. Il présente des histoires, des dessins au fusain, à l’aquarelle, des anecdotes de voyage, des contes initiatiques présentant la découverte d’un nouveau monde. Le lecteur, est très vite embarqué, il rit beaucoup, compatit, rêve d’aventures ou réalise aussi très vite l’essentiel des problématiques vécues par les gens du fleuve : l’orpaillage clandestin, l’enclavement, le suicide des amérindiens. Une quarantaine d’histoires se succèdent, et subliment un pays unique au monde et si mal aimé. Une réussite !