Olivier Mantez démissionne de son poste de président de la Fédération régionale du BTP

travaux publics
Olivier Mantez
Intvihé Café ©guyane 1ère
Olivier Mantez jette l'éponge et démissionne de son poste de président de la fédération régionale du BTP. Il dresse un tableau alarmant de la situation du BTP en Guyane qui a perdu 1500 emplois en l'espace d'un an et qui est en crise depuis plusieurs années.
Le patron de Nofrayane, l'une des plus grosses entreprises de Guyane ne veut plus poursuivre à la tête de la Fédération réionale du BTP, il a démissionné. La nouvelle peut paraître surprenante de la part d'un homme réputé très combatif, mais les longues joutes avec l'Etat ont, visiblement, fini par l'épuiser : "... je n'ai peut-être plus la totale envie"  a t-il, notamment, déclaré. Il s'était fortement impliqué dans les discussions avec les pouvoirs publics ces dernières années mais les chantiers à mener pour redresser la barre du BTP guyanais restent encore importants.
Durant ses années à la tête du syndicat, Olivier Mantez n'a pas cessé d'alerter sur les problèmes du BTP, sur la dégradation permanente du secteur qui a conduit à l'hémorragie de l'emploi, la faillite d'entreprises sans qu'il y ait véritablement des actions concrètes et viables pour inverser la tendance.
De probables mouvements de mobilisation sont à prévoir durant cette rentrée dans les quatre DOM où le BTP est en crise.

Le reportage de Renaud Terrazzoni

Les Outre-mer en continu
Accéder au live