publicité

Une opération des "500 frères" aux abords d’un collège de Cayenne

Les "500 frères" et "Trop Violans" ont mené une "opération de sensibilisation et de prévention" ce vendredi 16 juin, aux abords du collège Auxence Contout, à Cayenne. Une importante bagarre a eu lieu hier devant cet établissement.

Opération de sécurisation des "500 frères" aux abords d’un collège de Cayenne. © Patrick Clarke
© Patrick Clarke Opération de sécurisation des "500 frères" aux abords d’un collège de Cayenne.
  • Guyane 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Cagoulés, habillés de noir avec leur désormais célèbre tee-shirt, une dizaine de membres du collectif des "500 frères" s’est rendu, ce vendredi 16 juin, devant le collège Auxence Contout à Cayenne.

Leur objectif est de sensibiliser les jeunes aux risques de violence, faire de la médiation et de la prévention. Bagarre, racket et braquage sont fréquents aux abords des établissements scolaires. Hier encore, une importante bagarre a éclaté devant le collège.

Ne pas être des cibles

"Nous voulons sensibiliser les jeunes à ces risques et les inciter à rentrer rapidement chez eux après les cours pour ne pas être des cibles potentielles pour les braqueurs", explique Stéphane Palmot, le président du collectif des "500 frères contre la délinquance".

Popularité

Une opération appréciée par les élèves. Figure du mouvement social de mars dernier en Guyane, les "500 frères" restent très populaires auprès des jeunes de Guyane. Si certains saluent l’opération, d’autres collégiens doutent de son efficacité.

La rentrée prochaine

Les "500 frères" souhaitent désormais renouveler ce type de démarche devant d’autres collèges et lycées de Guyane. "Nous avons déjà élaboré un programme avec d'autres associations pour intervenir dans les établissements, car les "500 frères" ne peuvent pas assurer ça seuls, explique Francesca Félix, secrétaire générale des "500 frères". La police n'a pas le temps de faire de la prévention. Quand elle intervient, les bagarres ont déjà éclaté. D'où la nécessité pour les "500 frères" de faire ce travail de prévention". 

Le collectif souhaite désormais continuer ce travail en prévision de la rentrée prochaine. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play