guyane
info locale

Orpaillage clandestin : la crique Bagot toujours polluée

orpaillage
La crique Bagot
La crique Bagot aux eaux désormais turbides ©Guyane la 1ère
La crique Bagot toujours victime de l’orpaillage clandestin : une fois de plus, des citoyens alertent les pouvoirs publics. Affluent de la Comté, proche de Cacao, cette crique est désormais désertée par ceux qui aimaient venir s’y reposer ou pêcher. 
Cap sur la crique Bagot. Au moteur, Bruno Levessier, opérateur touristique et à l’avant, Sylvain, un ami. Deux amoureux de la nature guyanaise. A 40 minutes de canot du bourg de Cacao se trouve l’entrée de la crique Bagot, la pirogue entre dans les boues rejetées par les garimpeiros.


Plus aucune activité touristique sur le site

Depuis quinze ans, Sylvain loue un terrain au bord de la crique à l’Office National des Forêts. Il y a construit un carbet. Auparavant, c’était un petit paradis pour lui et sa famille mais ils n’y viennent plus depuis de longs mois.

... habituellement on voit ses doigts de pied et là ce n'est plus le cas depuis un certain temps, l'effet orpaillage clandestin continue... on n'y vient plus...

Bruno Levessier opérateur touristique a longtemps emmené des touristes sur la crique Bagot pour des séjours dé découverte. Il a croisé plusieurs fois des pirogues des garimpeiros. Aujourd'hui, il a abandonné le secteur pour son activité:
..on ne voit plus le fond et il y a des risques pour le matériel...
Selon la gendarmerie, il y a fréquemment des opérations dans le secteur. La dernière en date remonte à la fin de la semaine dernière. Mais visiblement cela ne suffit pas.
La crique Bagot toujours victime de l'orpaillage clandestin. Une fois de plus, des citoyens alertent les pouvoirs publics. Cette situation dure depuis de longs mois malgré les opérations de la gendarmerie.

 
Publicité