publicité

Orsinio et Victor, les passionnés d'oiseaux du collège Arsène Bouyer d'Angoma

Ils habitent Saint-Laurent et vont au collège Arsène Bouyer d'Angoma. Orsinio et Victor, élèves de sixième, fréquentent l'atelier "avifaune". Ces deux jeunes ont découvert l'univers des oiseaux dans cet atelier et ils en parlent avec passion.

Orsinio et Victor de l'atelier Avifaune au collège Arsène Bouyer d'Angoma de Saint-Laurent du Maroni © Judith Priam
© Judith Priam Orsinio et Victor de l'atelier Avifaune au collège Arsène Bouyer d'Angoma de Saint-Laurent du Maroni
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le

L'atelier avifaune : un projet pilote innovant et rassembleur


Judith Priam est professeur de Sciences de la Vie de la Terre au collège Arsène Bouyer d'Angoma. Elle a mis en place l'atelier avifaune fin 2016.  L'objectif est la connaissance des oiseaux qui gravitent aux alentours de l'établissement. Les élèves de la 6ème à la 3ème y viennent le mercredi et le jeudi, une fois sur deux. Ils sont équipés de jumelles, d'appareils photos, de carnets de dessins et ils notent leurs observations. Ils ont ainsi étudié les oiseaux selon des points d'observation et selon la méthode du transect sans cependant oublier les autres types d'observations. Il ne s'agit pas ici, d'appliquer la méthode stricte de comptage/inventaire aviaire.  Par exemple, la chute du manguier du collège a entraîné une nouvelle dynamique d'utilisation de l'espace par les oiseaux qui s'est établie lentement.
Comme le souligne Judith Priam : 

"Les élèves ont eu l'occasion d'aller plus loin que le collège, à Awala et à Apatou. ils étudient la répartition des oiseaux sur la Guyane. Ils se questionnent pour savoir pourquoi tel oiseau est observable en zone littorale, en ville ou en forêt... on essaie de comprendre la répartition des oiseaux donc la bio géographie... A travers cet atelier, ils arrivent à exprimer ce qu'ils vivent au quotidien."


Cet atelier est une belle opportunité pour les élèves de découvrir les ressources de la biodiversité guyanaise. La Guyane est dans la zone biogéographique néotropicale où il y a le plus d'espèces d'oiseaux, on en recense 3370. En Guyane même, il existe près de 707 espèces  Cela rend cette région incontournable dans la gestion de l'avifaune mondiale précise Judith Priam.

Orsinio et Victor des complices passionnés 


Orsinio Lampe et Victor Da Silva Campos ont appris à se connaître à l'atelier Avifaune. Passionnés par les oiseaux, ils les observent au collège dès qu'ils ont un moment. Avec les jumelles mises à leur disposition, ils détaillent les plumages des volatiles. Plusieurs points d'observation ont été déterminés dans l'établissement et les élèves suivent des transects comme les oiseaux qui transitent ou vivent nombreux dans la zone où se situe le collège.

Victor aime beaucoup ce qu'il fait à l'atelier avifaune :

"... j'aime l'observation, ce que l'oiseau mange, comment il vole, la couleur de ses plumes...


Orsinio va de découverte en découverte :

"... j'ai découvert que l'urubu ne pouvait pas voler sans les courants ascendants d'air chaud ... que le colibri était trop lourd pour se poser sur un support plat, il est toujours obligé de se poser sur les branches..."


Victor dont les  oiseaux préférés sont le rouge-gorge et le quiquivi sait déjà que le monde ne peut se passer des animaux pour vivre.
Dans cet atelier, les enfants n'ont pas fait que découvrir les oiseaux, ils aussi appris à s'apprécier et à développer des qualités comme l'expression orale, le dessin et l'envie d'apprendre.

Écoutez Orsinio et Victor de l'atelier avifaune

 

1 522 683 996

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play