A Apatou, la construction de la maison funéraire a débuté

traditions apatou
apatou maison funéraire
Dans la commune d’Apatou, les travaux d'une maison mortuaire ont débuté depuis deux semaines. Un complexe de grande envergure, pour les veillées funéraires et qui pourra accueillir près de 200 personnes, dans le respect des traditions funéraires des ancêtres noirs marron.
 
C’est un lieu qui deviendra sacré pour les gens du fleuve, un lieu où les familles endeuillées viendront honorer leur mort : la nouvelle maison funéraire d’Apatou sortira de terre, d'ici quelques mois.

L'édifice prendra la forme d’un immense carbet de 302 m², entièrement ouvert, avec une salle d’exposition du corps de 143 m².
Une maison avec une disposition particulière, comme le veut la coutume, et qui pourra accueillir jusqu’à 200 personnes.
 

Un édifice érigé selon le respect de la tradition


Apatou n’est plus le petit village d’autrefois, la population a augmenté et les veillées des communes du fleuve Maroni drainent beaucoup de monde.

L'ancienne maison ou se tient encore les veillées actuellement ne peut accueillir que 20 personnes.
La nouvelle installation nécessaire à la commune necessite un investissement à hauteur de 450 000 euros, dont 280 000 euros financé par l’Etat.
 
Selon la tradition, quand survint un décès, la veillée funéraire dure 5 jours. Toute la famille et les amis se réunissent autour du défunt afin que celui-ci ne soit pas seul.
Le carbet funéraire devient alors un lieu de vie, qui s’articule autour du mort, avec l’organisation des repas, des danses et des prières.

La fin du chantier est prévue pour novembre 2020.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live