Portrait de femme : Joyce agricultrice, à la tête d'une exploitation de 48 hectares

portraits apatou
Joyce agricultrice

Joyce est une agricultrice d’origine surinamaise. Son exploitation est située sur la route d’Apatou. Mère de famille et passionnée, depuis quelques années, elle mène son exploitation avec toutes la rudesse des tâches quotidiennes à effectuer. Elle livre ses craintes et  ses aspirations. 

Joyce agricultrice

Joyce est une agricultrice d’origine surinamaise dont l'exploitation est située sur la route d’Apatou. Mère de famille et passionnée, depuis quelques années, elle mène sa petite entreprise agricole malgré la rudesse des tâches quotidiennes à effectuer. Elle livre ses craintes et ses aspirations et surtout l’espoir de voir les choses évoluer dans le bon sens pour son secteur d’activité. Joyce travaille la terre depuis son plus jeune âge. A 47 ans, cette agricultrice éprouve toujours du bonheur à planter et à partager ses récoltes avec son entourage et ses clients, un sens du partage qui lui vient principalement de sa famille.

J'aime planter, j'aime regarder les fruits quand cela pousse. C'est ma passion. 

Joyce Joseph agricultrice

 

Une vie de labeur 

Joyce agricultrice

Une passion que Joyce cultive avec son mari depuis l’année 2008, date à laquelle elle fait l’acquisition de 10 hectares sur la commune d’Apatou. Tomates, piments, comou, dachines, mangues, pitaya et bien d’autres fruits et légumes péyi y sont récoltés mais pas seulement.

Des hauts et des bas

Joyce agricultrice

Son exploitation fait désormais 48 hectares.Joyce trouve aussi des techniques originales pour augmenter la rentabilité de sa récolte et éviter toute infection bactérienne. Malgré tout cela, cette mère de famille de 12 enfants a failli tout perdre.. la cause : un manque d’accompagnement...Une difficulté financière et morale qui en décourage plus d’un à exercer ce métier.

Il n'y a pas de techniciens, il n'y a rien, je suis seule. Je suis tombée malade. Là j'ai à nouveau le moral mais ce n'était pas facile. Le matin je ne savais pas avec quel argent je pouvais nourrir mes enfants. 

 

Se regrouper

Mais pour cette agricultrice, profondément optimiste, l’avenir se trouve dans l’entraide entre agriculteurs pour une autosuffisance alimentaire.

Si on se regroupe pour travailler ensemble, sans être jaloux les uns des autres, on peut avancer. On peut vendre à tous les grands magasins de la Guyane, on peut le faire. 

 

Une détermination qui pousse Joyce vers d’autres projets non seulement agricoles mais aussi sociaux pour aider le maximum de personnes et surtout les enfants.

Le reportage de Gaël Ho-A-Sim

Rencontre : Joyce, agricultrice à Apatou.

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live