Coronavirus : le Surinam ferme ses frontières aériennes, terrestres et fluviales

santé ouest guyanais
Le bac La Gabrielle 1 à Saint-Laurent
Opération de débarquement pour le bac La Gabrielle ©CL
Le Surinam ferme ses frontières, aériennes, terrestres et fluviales. Des dizaines de Guyanais sont actuellement sur l’autre rive. Seul moyen de rentrer en Guyane : prendre le bac La Gabrielle ce samedi et ce dimanche à 16h avant la fermeture définitive.

 
Le Surinam ferme ses frontières, aériennes, terrestres et fluviales. Des dizaines de Guyanais sont actuellement sur l’autre rive. Seul moyen de rentrer en Guyane : prendre le bac La Gabrielle d'Albina à Saint-Laurent du Maroni, ce samedi et ce dimanche à 16h avant la fermeture définitive.


Des mesures radicales

Depuis l'apparition d'un cas avéré de Covid-19, mercredi, le Surinam est en émoi. Le chef de gouvernement Ashwin Adhin a annoncé ce vendredi 13 mars des mesures fermes. Le malade revenait de Hollande. Résultat : à partir de ce 14 mars l'espace aérien est fermé durant 30 jours. Une décision qui sera réévaluée au terme de cette période. Aujourd’hui, le gouvernement surinamais va encore plus loin puisque les frontières terrestres et fluviales sont également fermées. La Guyane française partage à l'ouest une frontière avec l'ex-Guyane hollandaise. 


Dernières rotations de la Gabrielle

Pour rejoindre la Guyane, depuis le Surinam, il faut prendre le bac la Gabrielle. Les autorités ont annoncé que le samedi 14 mars et le dimanche 15 mars à partir de 16h, il fera ses ultimes rotations entre Albina et Saint-Laurent du Maroni. Au-delà de cette courte fenêtre, la frontière sera fermée. Les autorités surinamaises ont également interdit les rassemblements de plus de 100 personnes.