Chavirage d'une pirogue au large de Cayenne : les recherches continuent, un homme est mis en garde à vue pour aide au séjour irrégulier en bande organisée et homicide involontaire

faits divers guyane
Recherches aériennes de naufragés le 3 novembre
Hélicoptère de l'armée en action ©Préfecture Guyane
Une petite embarcation a sombré dans la nuit du 3 novembre au large de Cayenne avec certainement 17 personnes à son bord. Six seulement ont pu être secourues le matin. Un homme a été mis en garde à vue pour aide au séjour irrégulier en bande organisée et homicide involontaire.

Un drame survenu dans la nuit du 3 novembre

Un naufragé est bloqué dans la vase depuis plusieurs heures. Il est hélitreuillé face à l’anse de Montabo et déposé sur les rochers qui bordent la plage de Zéphyr.
A bout de force, il est immédiatement pris en charge par les secours. En état de choc.
 

« Le canot a coulé, tout le monde était dans l’eau. Toute la nuit dans l’eau, on est resté dans l’eau accrochés au canot et après nous sommes arrivés ici. Nous n’avons rien pu faire pour faire demi-tour. Le canot n’a pas résisté, il a coulé »


6 personnes secourues sur les 17 personnes qui étaient dans l'embarcation

Selon les premiers éléments recueillis, 17 personnes se trouvaient dans le canot qui a sombré, pour une raison qui reste à déterminer. Seules six personnes ont pu être secourues. Les trois premiers rescapés se trouvaient aux abords de Bourda.
Les précisions du lieutenant Alex Benth (SDIS Guyane) :
 

« Ils ont passé trois heures dans l’eau, apparemment l’évènement a eu lieu vers deux heures du matin ». « Il y avait des enfants à bord, au début on a su qu’il y en avait deux, et ensuite ça a été complété plus tard ça a augmenté à quatre enfants à bord. Pour le moment il n’y en a qu’un qui a été sauvé »

Chavirage d'une pirogue : les secours à l'oeuvre
Un des sauveteur recouvert de vase ©Sébastien Laporte


3 enfants parmi les personnes recherchées

5 personnes sont toujours recherchées, dont trois enfants. Un décompte encore incertain.
Les enquêteurs ont pu déterminer en recoupant les témoignages des rescapés que 6 autres passagers auraient rejoint la terre ferme au cours de la nuit, par leurs propres moyens. La terreur est encore visible dans le regard des trois naufragés secourus sur la plage de Zéphyr.
Le  lieutenant-colonel Jean-Albert Lama (SDIS Guyane) :
 

« Ils étaient tous sur la mer soit sur des rochers, soit dans la vase. Ils se débattaient, donc épuisés comme vous pouvez le constater parce que dans la vase on s’enfonce. Donc nous sommes arrivés à temps pour pouvoir les extraire. Donc nos hommes ont fait quand même un travail intéressant parce qu’il y en a qui étaient carrément enfoncés jusqu’à la tête ».

 

D'importants moyens de recherche déployés 

L’armée a été mobilisée pour effectuer des recherches aériennes au large de Cayenne et compléter le travail des pompiers. Le canot a finalement pu être retrouvé près des ilets Dupont. Mais des heures précieuses ont été perdues entre le moment du naufrage et le premier appel d’un témoin explique le lieutenant Alex Benth (SDIS Guyane) :
 

“En général dans ces choses-là, les gens tardent à appeler parce qu’ils ne veulent pas se faire attraper, ils préfèrent malheureusement prendre le risque. Donc on a eu l’alerte très tardivement, vers 6h30 ».


Les naufragés ont été transportés au centre hospitalier de Cayenne.
Naufrage : 6 personnes secourues au large de Cayenne.


Une enquête judiciaire est en cours

Parallèlement aux recherches, une enquête judiciaire a été initiée dès le matin du 3 novembre, pour aide au séjour irrégulier et homicide involontaire. C’est le procureur de la République, Samuel Finielz, l’a annoncé, il s’était rendu sur place pendant les opérations de recherche.


Un des naufragés en garde à vue

Hier soir, le parquet de Cayenne a indiqué qu’une garde à vue est en cours. Il s’agit d’une personne qui fait partie des naufragés secourus le matin.
Cet homme est soupçonné d’aide au séjour irrégulier en bande organisée et d’homicide involontaire.
Signalons aussi que la police judiciaire a entendu un témoin qui a bien confirmé avoir vu 6 naufragés gagner le littoral par leur propre moyens, en pleine nuit.
Cinq personnes sont toujours recherchées, dont trois enfants. Ces recherches, effectuées avec l’aide de l’armée, ont été suspendues en fin de journée. Elles reprendnent aujourd'hui.
Enfin, le canot des migrants a bien été retrouvé, mais il n’a pas pu être ramené à terre, il a coulé pendant son tractage par les forces de l’ordre.
Naufrage : le point sur l'enquête et les recherches.