En Guyane de plus en plus de personnes dépendent de l'aide alimentaire d'urgence

solidarité guyane
Distribution de colis alimentaires
©Guyane la 1ère

La crise sanitaire a mis en lumière une certaine dégradation de la situation alimentaire de beaucoup de personnes en Guyane. D’avril à septembre 2020, au pic de la crise, 60 000 colis ont été distribués pour environ 180 000 bénéficiaires. 

Mais la phase d’urgence est terminée, la collecte et distribution des colis alimentaire est moins soutenue qu’il y a quelques mois.

Les gens en attente devant le Centre communal d'action sociale
©Guyane la 1ère


Des bénéficiaires étrangers mais aussi  locaux


A 17 ans Claire vient récupérer son premier colis alimentaire. Etudiante en bac pro, ces parents n’habitent plus Cayenne, heureusement elle est logée chez sa cousine, mais avec 150 euros par mois, difficile de joindre les deux bouts :

Avant j'habitais avec mes parents mais plus maintenant pour une histoire et j'ai commencé à me débrouiller et c'est compliqué...


Chaque jour, ils sont une soixantaine à se presser au Centre communal d’action sociale, avenue Pasteur à Cayenne pour récupérer un colis alimentaire, de quoi améliorer le quotidien et tenir tout le mois. Joséphine vient récupérer le troisième colis de sa mère retraitée :

J'avoue que nous guyanais on n'ose pas demander des choses de peur d'avoir un refus. Parce qu'on dit souvent que c'est pour les étrangers, mais cela prouve que non. Nous, nous ne sommes pas des étrangers et ma mère elle y a droit tant mieux... 

Colis alimentaires
©Guyane la 1ère

Avant la crise le Centre d’action communal de Cayenne distribuait 400 colis par mois, aujourd’hui c’est prêt de 1500 colis qui sont distribués mensuellement  explique Réginaldo Grace-Etienne, directeur du Centre communal d’action sociale de Cayenne :

Nous sommes en phase de sortie de crise. Ce qui avait été convenu avec la préfecture c'est qu'à la fin on mettrait en place une évaluation de la situation des gens. En fonction des profils ils pourraient bénéficier à raison d'une fois par mois d'un colis d'aide alimentaire d'urgence...

 

50 000 personnes en situation d'extrême pauvreté


D’avril à septembre, au pic de la crise, la distribution de colis se faisait au plus près des populations dans le besoin à raison d’un colis toutes les deux semaines. Sur ces 6 mois, 60 000 colis ont été distribués mais la phase d’urgence est terminée, Benoit Renollet, directeur territorial de la Croix Rouge Guyane :

On sait que les besoins que l'on avait avant la crise ont été multipliés par 3 voire 4 . Après dire que la réponse est encore au niveau des attentes des personnes on est bien loin de pouvoir l'affirmer. Ce que l'on sait c'est que le besoin alimentaire, il n'est pas spontané, pas de courte de durée et s'étale dans le temps...


L’état contribue environ à 85% du budget total consacré à l’aide alimentaire d’urgence en Guyane, en 2020, cela a représenté 8 millions d’euros, Francis Happe – chargé de mission à la lutte contre la pauvreté à la Préfecture :

Nous sommes un territoire où il y a beaucoup de populations en situation de grande pauvreté donc il y a un besoin et une insécurité alimentaire qui affectent beaucoup de personnes, vraisemblablement autour de 50 000...

L’aide alimentaire d’urgence est l’affaire de l’état mais aussi des collectivités. Elle est assurée par les associations qui distribuent les denrées sur tout le territoire, des associations qui peuvent prétendre aujourd’hui à des aides du plan de relance sous condition.

Aide alimentaire : la crise aggrave la demande des guyanais.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live