Le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers de Guyane fête ses 15 ans

cancer
centre dépistage cancers
©Olivier Damone

Relancer l’intérêt pour le dépistage des cancers du sein, du col de l'utérus, du colon ou du rectum, auprès de la population guyanaise, c’est le nouveau défi de l’équipe du CRCDC, le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers de Guyane. 

La structure a été lancée sous le nom de l'AGEDOC en 2005. En 15 ans d’existence en Guyane, le CRCDC, le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers de Guyane, est à l’origine de plus de 80 000 dépistages des 3 maladies ciblées par le programme national. 

Nous avons donc dépisté environ 40 000 femmes pour le sein, 26 000 hommes et femmes pour le colorectal et environ 15 000 pour le dépistage du col de l’utérus.

Michèle Sandra Monlouis Deva

 

 

centre dépistage cancers
Le Centre de Dépistage des Cancers est situé au dessus du centre de santé de Baduel à Cayenne ©Olivier Damone

Mais voilà, ces chiffres sont très loin des objectifs souhaités. Si le centre a tapé fort dans ces 2 premières années de lancement sur le territoire, ses invitations sont de plus en plus ignorées, par les populations concernées.

Nous constatons une baisse de ce taux de participation, qui est lié à plusieurs facteurs, notamment la peur de l’annonce

Michèle Sandra Monlouis Deva

 

De 42% en 2007, le taux de participation au dépistage du cancer est tombé à 33% en 2018, très en deçà des 70% souhaité. Même tendance pour le colorectal, qui concerne les femmes et les hommes : 14% des personnes invitées se sont déplacées, il y a 2 ans, sur les 65% attendue.

Michèle Sandra Monlouis Deva
Michèle Sandra Monlouis Deva invitée du Guyane soir ©Guyane la 1ère

 

Pour Michèle Sandra Monlouis Deva, il faut repartir en campagne.

Il y a très longtemps nous avions le spot télé avec notre marraine, Cornélia Birba, et les femmes de Guyane, représentatives des différentes communautés…et c’est tout notre projet pour l’année prochaine, sur les 3 types de cancer, d’adapter cette communication et de refaire ce spot

Michèle Sandra Monlouis Diva

 

centre dépistage cancers
©Olivier Damone

 

Financé entièrement par l’Assurance Maladie, ce programme de dépistage des cancers est gratuit pour les personnes âgées de plus de 50 ans. Si 70% des femmes concernées se faisaient dépister du cancer du sein en France par exemple, plus de 3000 vies pourraient être sauvées chaque année…