Menace de pénurie de carburant en Guyane

consommation
Des station d'essence non ravitaillées déjà en rupture de carburant
Des station d'essence non ravitaillées déjà en rupture de carburant ©Isabel Lerouge
Depuis l’annonce ce matin du blocage des usines de la Sara à Kourou et Rémire-Montjoly par les militants de la caravane de la Liberté, les stations-services du territoire connaissent plusieurs vagues d'affluence. La grand majorité d’entre elles sont livrées le lundi et vont vite manquer d'essence.

Depuis l’annonce ce matin du blocage des usines de la Sara à Kourou et Rémire-Montjoly par les militants de la caravane de la Liberté, les stations-services du territoire connaissent des vagues d'affluence à leurs pompes à essence.

La queue aux station d'essence
©Isabel Lerouge

La grand majorité d’entre elles sont livrées le lundi.Si le mouvement se poursuit, plusieurs stations seraient à sec d’ici la mi-journée explique Franck Sophie, président du groupement des Stations-services de Guyane :

Si cela n'est pas réglé d'ici la fin de la journée, il sera compliqué pour demain d'avoir de l'essence. On ne peut rien faire. Nous somme dans l'attente. Les gens se sont précipités très tôt ce matin…


Selon les derniers éléments communiqués si le mouvement se poursuit et qu’aucune livraison de carburant n’est effectuée d’ici la fin de la journée, 30%des stations VITO et 40% des stations TOTAL seront à sec à midi, en particulier à Kourou et pour une partie des stations de l’Ile de Cayenne. Les stations de Saint-Laurent et Macouria devraient pouvoir tenir jusqu’à ce soir.

Station d'essence fermée
©Isabel Lerouge

A 13h, un communiqué de la préfecture a annoncé la fermeture des stations services afin de permettre le maintien de l'activités des services de secours et de sécurité intérieure.

Les stations rouvriront mercredi matin le 20 octobre. Les usagers auront droit à 10 litres de carburant par véhicule.