Six communes de Guyane au cœur d'une affaire de détournements présumés de fonds publics.

justice guyane
Cour d'assises Amélie Gaillard
La salle de la cour d'assises ©Laurent Marot
Neuf communes de la Guadeloupe et de la Guyane au cœur d’une enquête de détournements présumés de fonds publics. L’affaire se révèle au grand jour depuis la semaine dernière. 
Neuf communes de la Guadeloupe et de la Guyane au cœur d’une enquête de détournements présumés de fonds publics. L’affaire se révèle au grand jour depuis la semaine dernière. Camopi, Kourou, Matoury, Montsinéry-Tonnégrande, Régina et Roura sont sous le coup d’une enquête préliminaire pour favoritisme, détournement de fonds publics, escroquerie et blanchiment après des achats réalisés auprès de deux sociétés Image et Stratégie et Procité.
 

Des commandes de matériel urbain 

Il s’agit en fait de commandes de matériel urbain et de plein air passées entre 2007 et 2013. Si la facture dépasse les deux millions d’euros pour les neuf communes guadeloupéennes et guyanaises, les quantités ne sont pas les mêmes. On a par exemple à Kourou commandé des isoloirs pour accueillir des personnes handicapées pour un montant de 23 600€, des frais de ports pour 6720€ à Camopi correspondant à une unique commande de près de 30 000€, plus de 461 000€ d’achats à Matoury…


Une femme en prison 

Ruth Tordjam, épouse Lamy,  a été interpellée le 27 janvier dernier à Orly, à sa descente d’un vol Transavia en provenance de Tel Aviv. Agée de 70 ans, cette femme faisait l’objet d’un mandat de recherches émis par la juridiction interrégionale spécialisée de Fort de France. Transférée en Martinique, elle s’est vue signifier sa mise en examen pour corruption, favoritisme, recel et blanchiment de fraude fiscale. Le 4 février, Ruth Tordjam a été placée en détention provisoire à la maison d’arrêt de Ducos.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live