Jeux Kali'na : un succès populaire qui nécessite une grosse organisation

sport ouest guyanais
Jeux Kali'na : un succès populaire qui nécessite une grosse organisation
©J.G Assard/Y.Robin
Le rideau est tombé sur la 15ème édition des Jeux Kali'na. 42 équipes étaient au départ de cette compétition inspirée des traditions amérindiennes. Les vainqueurs sont cayennais leur nom Alawata. La compétition a recueilli un succès populaire.
 
L’équipe d’Alawata rêvait de soulever le jaguar de la victoire aux Jeux Kali'na depuis 10 ans. Au terme d’une lutte de haute intensité tout le long du week-end, c’est fait.
Alexandre Casanova, capitaine de l'équipe Alawada :

"Ca fait dix ans que nous faisons les jeux, nous connaissons toutes les équipes, c'est une grande famille, nous sommes très contents. C'est un week-end intense, c'est beaucoup de sport, beaucoup de partage avec plein d'équipes, c'est un peu les jeux olympiques de la Guyane".

Les services de secours fortement mobilisés

Une manifestation qui en est à sa 15ème édition, venus de partout en Guyane, plus de 400 participants se mesurent sur 10 épreuves,  Aussi originales que le tir à l’arc, la glisse sur vase, les jeux du diable ou encore le porté de charge. Certains, dans un esprit festif d’autres vont au bout de leur limite, faisant même parfois le sacrifice de leur corps. Le service médical n’a pas chômé comme nous le disait dès la 1ère matinée son responsable.
Marcel Dauphin, président du Comité Départemental de la Croix Blanche de Guyane :

"Mes secouristes sont très réactifs, ils sont tous en train de porter les premiers soins, et ce n'est pas fini".

Au total ce seront plus de 200 interventions sur les 2 jours. Confirmant les risques pris et l’envie de performances des uns et des autres. Une volonté parfois excessive pour les organisateurs.
Eveline Périgny Bauman, responsable de l'organisation :

"Ce n'est pas dans toutes les épreuves qu'il y a un mauvais esprit, c'est vraiment dans certaines épreuves. 42 équipes ça fait 420 personnes et nous n'avons laissé personne en chemin. On a vraiment récupéré tout le monde. L'année prochaine le comité d'organisation reverra sa carte, on pense revenir sur une sélection, avec un souci de fair play".

Au vu de la remise de récompenses, on peut garder bon espoir. Au palmarès Alawata devance, dans l’ordre, les kourouciens de Asutanon Ubinamon, les mananais de Kaikusi Mayandé et Piya, représentants de Maripasoula.
©J.G Assrd/Y. Robin
Les Outre-mer en continu
Accéder au live