L'accès aux soins : une difficulté en Guyane pour les habitants des quartiers informels

santé guyane
La Croix Rouge au coeur d'un quartier informel à Saint-Laurent, le village Malgache
La Croix Rouge au coeur d'un quartier informel à Saint-Laurent, le village Malgache ©Terence Moy
Se rendre chez son médecin traitant pour une visite de contrôle est un acte banal. Mais il existe encore des lieux en Guyane ou des communautés entières sont isolées et échappent aux soins. A Saint-Laurent au village Malgaches, plus de 2000 personnes souvent en irrégularité vivent cette situation.

Henry Antoine vit chez Bibi. C'est le nom donné à ce quartier informel à une petite dizaine de kilomètres du centre ville de Saint-Laurent-du-Maroni. C'est principalement la communauté haïtienne qui y vit.
Depuis 2 ans et demi, il œuvre en tant que président de l'association Immigration sans frontières. Aide scolaire pour les enfants, aide sociale pour les documents administratifs, et aide pour l'accès à la santé, il y a beaucoup à faire.

Le camion de la Croix-Rouge à Saint-Laurent-du-Maroni
©Terence Moy

La Croix-Rouge joue un rôle fondamental pour l'accès aux soins dans ces quartiers informels

Chez Bibi n'est pas très loin de Saint-Laurent, mais on n'y accède par une route en terre extrêmement dégradée ce qui rend la circulation difficile.
Autre problématique, tous les habitants ne sont pas en règle, certains redoutent de se rendre en ville souligne Jean-Philippe Apollinaire, médiateur social en santé pour la Croix-Rouge.

Les gens ont peur de sortir pour consulter car il y a la gendarmerie, la police. Ces personnes n'ont accès à l'information pour la santé...


Pour beaucoup, les interventions menées par les associations, et les différents acteurs de santé sur place sont une aubaine.

La Croix-Rouge mène ses actions avec des équipes mobiles
Des rendez-vous mensuels avec l'équipe mobile de la Croix-Rouge ©Terence Moy


Un moyen de se faire un bilan de santé pour la toute première fois. Ils sont ce que la croix rouge appelle, les primos arrivant explique Adriana Gonzalez, médecin à la Croix-Rouge de Saint-Laurent.

On leur propose le dépistage IST pour le VIH et les autres infections sexuelles. On prend la tension, le poids, la glycémie. Souvent ces personnes n'ont pas eu accès à une visite médicale depuis des années.


La Croix-Rouge n'est pas la seule association en faveur de l'accès aux soins. Certaines PMI ont des actions similaires, qui auront une prise en charge étendue pour les enfants.
Les hôpitaux ont également leur permanence d'accès aux soins de santé.