L'agression du directeur technique du service de l'urbanisme de la ville de Saint-Laurent, un véritable guet-apens...

faits divers saint-laurent-du-maroni
saint laurent
Ce mardi Samuel Jamet, le directeur du service de l’urbanisme de la ville de Saint-Laurent a été violemment agressé. Comme tous les matins, il était venu prendre son café à l’épicerie L’Océan. A l’origine, il s’agirait d’une affaire privée.
Ce mardi, Samuel Jamet, le directeur du service de l’urbanisme de la ville de Saint-Laurent à été violemment agressé dans la rue Marsaux. Comme tous les matins, il était venu prendre son café à l’épicerie L’Océan, qui se trouve en face des services techniques de la ville. Un homme a surgi devant le commerce avec un sabre, et a porté un coup sur l’avant-bras de Samuel Jamet. A l’origine, il s’agirait d’une affaire privée.
 

Ses jours ne sont plus en danger

L’opération de Samuel Jamet s’est bien passée. Ses jours ne sont plus en en danger. Tout s’est passé très vite : 
un individu armé d’un sabre d'abattis, porte un coup violent à l’avant-bras de Samuel, surprenant les gens qui buvaient leur café devant cette épicerie. En quelques secondes, Samuel se retrouve sur le sol, il perd beaucoup de sang. Le témoin de la scène lui porte rapidement assistance. Pendant que l’agresseur s’enfuit dans un SUV Blanc.

"Ca a été très vite, il attendait son café et un gars lui a donné un coup de sabre. J'ai pris une serviette pour bloquer le sang. L'homme est parti vite dans une voiture, il a laissé ses savates".  

Mélo un témoin


Un piège qui s'est refermé

L’agresseur connaissait les habitudes matinales de Samuel Jamet. Le piège s'est refermé. Un homme décrit comme discret et très chaleureux.

"C'est très grave. C'est quelqu'un de sympa qui n'a de problème avec personne. Je ne comprends pas." 

Stany une connaissance


Depuis hier, une femme a été mise en garde à vue, à la gendarmerie de Saint-Laurent. L’affaire s’achemine, d’après le procureur de Cayenne, vers une ouverture d’information judiciaire. La prévenue conteste les faits, elle sera présentée prochainement à un juge d’instruction. L’enquête suit son cours pour retrouver le ou les auteur(s) présumé(s).
Le reportage de Vanessa Etienne et Eric Léon :


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live